Trail des reculées

Publié le par Greg Chamberland

Chaque année je ne connais pas au détail prêt mon programme, mais une chose est certaine c'est que le Trail des reculées est inscrit d'office !! Au programme 4 courses cette année : 10km, 19km, 36km et 58km. Pour notre part ça sera le 36km avec 1260m de D+ avec comme objectif faire mieux que l'année dernière (temps et/ou classement!!). J'ai fait le trail des Cabornis en mars, où je me suis régalé, j'espère donc en faire de même sur les reculées.

Cette année, c'était la 10ème édition, donc grosse fête au centre ville, des animations pour les petits et les grands, ça promet un bon week-end sportif.

Pour ma part arrivée l'avant veille chez mes parents, mes amis lyonnais me rejoindront le samedi après-midi. J'en profite donc avant leur arrivée pour aller me promener en famille en ville sur le salon du Trail, discuter avec quelques connaissances et coureurs du team trail jura. J'ai pu également faire la connaissance d'un grand nom du trail, Mr Sangé Sherpa (qui finira 2ème ex-aequo sur le 58km).

J'en profite également pour récupérer les dossards, afin de gagner du temps, car lorsque les lyonnais arriveront nous irons faire le plein de fromage à la fromagerie de Lavigny. Sur le retour, passage furtif de nouveau sur le salon qui finalement fermait ses portes!!

On rentre donc à la maison, préparer notre pasta party, l'ambiance est bonne, Faf à l'air en forme sur les blagues, sur le reste, on verra dimanche !!!

Une idée du profil, la triplette, notre cadeau (une jolie serviette brodée) et le flyer.
Une idée du profil, la triplette, notre cadeau (une jolie serviette brodée) et le flyer.
Une idée du profil, la triplette, notre cadeau (une jolie serviette brodée) et le flyer.
Une idée du profil, la triplette, notre cadeau (une jolie serviette brodée) et le flyer.

Une idée du profil, la triplette, notre cadeau (une jolie serviette brodée) et le flyer.

Le matin, réveil 7h pour un départ à 8h15 de telle sorte à trouver une place facilement et à s'échauffer un peu avant le départ de 9h30.

On arrive, on trouve une place pas loin sans problème, on se dirige vers le salon du trail et dans l'air du départ. L'ambiance est bonne, le speaker interview le parrain de l'épreuve Mr Franck Paget, champion du monde de triathlon Handisport, on en profite nous pour ajuster les derniers petits détails, je trottine, quelques assouplissements, étirements etc...puis direction la ligne de départ quelques minutes avant le top départ pour se positionner devant avec Faf afin d'éviter de piétiner et les bousculades car je rappelle que la 10ème édition fût un vrai succès et que nous sommes 700, à prendre le départ (19km et 36km confondu car le 10km sont finalement partis 15min après et le 58km tôt le matin à 7h30), Alain préfère se mettre en léger retrait pour partir à son rythme, on se souhaite bonne course.

Trail des reculées
Trail des reculées
Trail des reculées
Trail des reculées
Trail des reculées

10, 9, 8....5, 4, 3, 2, 1...go Le départ est lancé, ça part vite, je suis porté par le flot, je sais que je ne tiendrai pas ce rythme trop longtemps car sinon je vais exploser!! On sillonne les rues lédonniennes pour atteindre le parc puis place au 1er raidillon sur un chemin caillouteux en sous bois, je prends mon rythme ça y est, je monte tranquillement pour atteindre, ça passe bien, puis on redescend par une portion de route, je ne m'emballe pas car je vois que je suis dans mon temps fixé au départ (mieux que l'année dernière donc moins de 3h59min et idéalement 3h45min). Je passe le 1er ravito en eau très furtivement, je suis dans les temps en 37min sur les 7 premiers km, puis direction la seconde bosse où je sais que mes parents et ma fille m'attendent au dessus, à quelques mètres du ravito (arrêt rapide, quelques tuc et ça repart), ça fait plaisir, ils m'encouragent, un petit signe de la main que tout va bien, rdv à Baume! On attaque ensuite la troisième bosse plutôt atypique à travers un tunnel (nuit noire, bonne ambiance entre coureurs) appelé les "100 marches...", passage sympa puis on continue de grimper, à la sortie du tunnel, un single en montée à travers bois, pour récupérer le parcours de l'année dernière sur un single assez technique, relativement plat mais légèrement en dévers appelé le chemin des chamois, je suis bien mais j'ai pris un peu de retard.

Trail des reculées
Trail des reculées
Trail des reculées
Trail des reculées
Trail des reculées

Puis on arrive à la bifurcation du 19km & du 36km, je tourne à droite sur le 36km et me voilà tout seul, grosse bosse, puis du plat à travers bois, personne devant j'entends quelques coureurs derrière mais ce n'est pas la foule, on y voit plus clair déjà!!

Cette fois-ci je connais les 10 prochains km par coeur ou presque pour les avoir reconnu plusieurs fois. Je rattrape un peu mon retard, je me sent bien, je suis rejoint par 2 coureurs que je laisse filer, la route est longue encore, il ne faut pas se griller.

J'arrive en haut de Baume, on surplombe la vallée c'est sublime (je connais bien ce coin), ma partie préférée approche, on descend de suite par une série de marches un peu dangereuses, abruptes pour rejoindre la cascade des tufs, à travers un single en sous bois descendant, magnifique site et là mes parents et ma fille sont là également, ils m'encouragent c'est super, ça fait toujours aussi chaud au coeur, on se tape dans les mains, je me suis bien rapproché de mon objectif.

Quelques photos prises lors de ma reco + celle du photographe !!
Quelques photos prises lors de ma reco + celle du photographe !!
Quelques photos prises lors de ma reco + celle du photographe !!
Quelques photos prises lors de ma reco + celle du photographe !!

Quelques photos prises lors de ma reco + celle du photographe !!

On s'enfile le long de la rivière (le dard) sur des pierres saillantes, des racines dans tous les sens, prudence, le sentier est relativement plat. On rejoint la route, puis un petit passage à travers l'abbaye qui m'est chère (mon gd père y a vécu et j'ai été baptisé la bas...bref vous l'aurez compris Baume-les-Messieurs est mon fief), puis ravito à la sortie, arrêt rapide, je remplis ma gourde dans laquelle j'avais mis ma boisson énergétique GO2, prends quelques TUC, puis je repars sur la route pour arriver au pied des échelles de Sermu (autre petit nom les éboulis ça parle plus...), on croise les coureurs sur une trentaine de mètres (ceux qui vont en direction de l'abbaye) puis là je savais que ma petite famille m'attendait de nouveau, ça fait du bien car je commence à sentir les jambes s'alourdir.

Je monte à mon rythme, je croise des marcheurs qui m'encourage, je m'hydrate bien, les dernières marches taillées dans la pierre sont raides, ouf j'arrive au dessus, de suite à droite à travers champ (partie nouvelle pour moi) je me force à relancer sur le plat dans l'herbe, c'est dur, je me force car je vois un coureur que j'avais déjà vu sur une autre course l'été dernier dans le Jura (qui m'avait mis 30min à l'arrivée), donc je ne veux pas le perdre de vue et compte bien l'accrocher cette fois-ci!!

Nous sommes au 23ème km environ, les 2/3 du dénivelé sont fait, puis je retrouve des jambes sur le sentier que je connais bien, je relance avant d'attaquer la descente technique qui va nous faire rejoindre le village de Baume. Je vais bien mais j'ai pris un peu de retard sur mon objectif...je ne stress pas il reste encore une petite dizaine de km, Je descends à mon rythme sans imprudence car c'est dangereux et on peut vite se faire une cheville, je passe un coureur, puis à l'approche du bas, je vois de nouveau ma famille m'attend, je fais quelques mètre avec ma fille qui court vers moi, des encouragements des parents, c'est super.

Photo prise le long du dard lors de ma reco et mon ami Faf en plein effort dans les échelles.
Photo prise le long du dard lors de ma reco et mon ami Faf en plein effort dans les échelles.

Photo prise le long du dard lors de ma reco et mon ami Faf en plein effort dans les échelles.

Puis direction l'avant dernière bosse, pas des moindre pas très raide mais longue (1,5km environ pour 200m de D+) et peu carrossable surtout donc difficile de courir, j'arrive à doubler quelques coureurs sur la route avant de m'engouffrer dans ce sentier escarpé. Je suis en mode rando trail, je gère, je bois beaucoup, je m'alimente un peu, bref je prends des forces pour la suite, ouf j'arrive enfin au bout de mes peines pour rejoindre une portion de route, où j'arrive à relancer, j'ai quelques coureurs en ligne de mire, puis on bifurque à gauche dans un sentier dans les bois sur plat, 4ème et dernier ravito, passage rapide idem, je fais le plein de ma gourde, prends quelques TUC, on nous annonce dans les 50...je me dis c'est une blague pour nous motiver ou bien...un coureur à côté de moi se fait la même remarque, puis on n'en fait pas de cas, on verra bien.

Ensuite c'est la descente à travers bois et buis jusqu'à Lavigny, avec une jolie vue sur le château du pin (je connais j'avais reconnu cette partie là aussi), puis avant d'arriver en bas on tourne à droite de suite où quelques mètres plus loin on rejoindra une portion de route, Sur la route, la 1ère féminine du 58km me dépasse en me demandant si je suis sur le 36...je lui réponds que oui et moi je lui demande si elle aussi, elle me répond que non, elle est sur le 58km...j'en déduis donc que c'est très certainement la 1ère féminine (c'est bien ça), je la félicite et l'encourage. Je retrouve le coureur que j'avais repéré au dessus des échelles de Sermu qui m'avait mis 1/2h sur un autre trail l'année dernière, le revoilà, j'allonge un peu la foulée, je le sent un peu dans le dur, je le dépasse, puis on attaque ensemble la dernière bosse du parcours à travers champ face au château du pin. Il commence à faire chaud et la fatigue s'installe. Niveau chrono, je me rends compte que je vais limiter la casse, je ne serai jamais à mon objectif.

Photos prises lors de ma reco (montée 1,5km et 200m de D+ et vue sur château du Pin).
Photos prises lors de ma reco (montée 1,5km et 200m de D+ et vue sur château du Pin).
Photos prises lors de ma reco (montée 1,5km et 200m de D+ et vue sur château du Pin).

Photos prises lors de ma reco (montée 1,5km et 200m de D+ et vue sur château du Pin).

A ce stade de la course il reste 5 gros km, j'arrive au dessus sur du plat à travers champ, une longue ligne droite interminable, puis on récupère un chemin légèrement en descente qui nous emmènera jusqu'à la piscine du Solvan, je rattrape un coureur, je regarde la montre, on vient de passer les 36km...je me dis bon on est parti pour un bon 37km (pas loupé, 37,6km à l'arrivée). Le dernier km se fera sur la piste cyclable, pour rejoindre par quelques petits raccourcis les arcades où toute ma famille m'attend cette fois-ci (parents, femme, mon fils, ma soeur, mon filleul bref c'est vraiment chouette ça fait chaud au coeur), ma fille court vers moi pour finir les derniers hectomètres, il y a une grosse ambiance, c'est superbe!!

Je salue et tape dans la main au fameux coureur avec qui j'ai fait la moitié du parcours, qui arrive quelques minutes derrières moi en me disant qu'il s'est accroché sur la fin à partir du moment où je l'ai dépassé 5km avant.

J'attendrai ensuite l'arrivée de mes amis lyonnais Faf et Alain qui ont eux aussi vaincu ce magnifique trail. Ils sont bien rincés, ils s'en souviendront de celui là !!

Faf termine en 5h04min (180ème) et Alain en 5h21 (il avait 20min de plus à sa montre...mystère...les jurassiens sont généreux, à la 198ème place). Bravo les gars.

Puis direction le bon repas qui nous attend : un poulet au vin jaune et morilles avec son gratin dauphinois et son comté....hum un délice savouré sous les arcades, à refaire la course et à parler du programme de l'année avec un autre coureur que Faf a pu rencontrer pendant son effort !! C'est ça aussi l'esprit trail !!

L'arrivée
L'arrivée
L'arrivée
L'arrivée
L'arrivée

L'arrivée

Je suis un peu déçu car je me rends compte que le chrono est loin de mon objectif...je fini en 4h11min, donc 12min de plus que l'année dernière, mais par contre le parcours faisait presque 2km de plus et était plus technique à mon goût. Visiblement ça été le ressenti des autres coureurs avec qui j'ai pu échanger, la preuve car entre le temps du 1er de l'année dernière et celui de cette année il y a 20min...

Je me réconforte en me disant que finalement ce n'est pas si mal et le classement me réconforte encore plus, je termine 57ème sur les 250 partants (209 à l'arrivée), soit 24 places de gagnées par rapport à l'année dernière!! A mon petit niveau je suis satisfait de ma course, une bonne gestion générale et une progression donc ça motive pour la suite.

Un grand merci à tous les bénévoles, à ma famille et ravi d'avoir pu faire connaissance avec quelques membres de l'équipe 1 du Team que je félicite pour leur belle perf Lucas Humbert, Petitjean Aurélien, Marion et merci à Ivan Bourgeois pour sa présence à l'arrivée).

La prochaine course se fera mi juin, à domicile sur un 14km à St Genis Laval sur mes parcours d'entrainement, histoire de faire grimper le cardio!! En attendant, place aux travaux dans la maison pour un gros mois + déménagement début juin.

De belles photos souvenirs.
De belles photos souvenirs.

De belles photos souvenirs.

Publié dans Courses 2014

Commenter cet article