Les bosses du 13

Publié le par Greg Chamberland

Une idée du parcours, du profil et du détail des cols que nous allons franchir.
Une idée du parcours, du profil et du détail des cols que nous allons franchir.
Une idée du parcours, du profil et du détail des cols que nous allons franchir.

Une idée du parcours, du profil et du détail des cols que nous allons franchir.

Ce week-end on varie les plaisirs. Comme vous le savez, le vélo est mon sport complémentaire de ma passion principale qu'est le trail.

Un jour en échangeant avec mon directeur régional sur nos passions, il m'a convié à venir participer à cette course et me la vendant plutôt bien. J'ai trouvé l'occasion sympa de venir m'aligner sur cette course et en profiter pour programmer un bon week-end en famille dans le sud.

On arrive le Samedi directement sur Cassis en fin de matinée, on sort le un pique nique le sur la plage, ça dépayse c'est sympa. On a réservé au préalable une belle balade de 2h dans les calanques de Cassis en bateau.

On se trempe les pieds, l'eau est à 15°C, puis 13h30 on embarque sur le bateau. La balade durera 2h, les enfants adorables, on a bien profité de ces magnifiques calanques au nombre de 9, avec toutes leur particularité, un vrai bonheur.

Un apperçu des calanques de Cassis.
Un apperçu des calanques de Cassis.
Un apperçu des calanques de Cassis.

Un apperçu des calanques de Cassis.

Puis on cap en fin d'après-midi sur Marseille là où j'avais réservé un appart'hôtel. On passe par le col de la Gineste (col reliant Cassis à Marseille) que nous allons faire dans les 2 sens le lendemain en vélo et que j'avais fait à lorsque j'avais fait les 20km du Marseille-Cassis en courant il y a 3 ans.On fait en sorte un peu de repérage, même s'il me reste pas mal de souvenirs.

On arrive à l'appart'hôtel, on s'installe, on en profite pour aller se baigner un coup dans la piscine de l'hôtel, puis de mon côté je file faire un tour sur le salon du vélo, retrouver mon directeur régional, Lionel et voir ce qui s'y passe!

On se retrouve sur place, je fais quelques petites emplettes, puis retour à l'hôtel, direction ensuite un super resto de poisson sur Marseille, en bord de mer.

Retour à l'hôtel, avec petite visite pour la famille qui ne connaissait pas le vieux port et notre dame de la garde au loin illuminée.

Après une bonne nuit, je me prépare discrètement pour ne pas réveiller tout le monde, puis je quitte la chambre avec mon vélo vers 6h30 pour aller récupérer Stéphane mon directeur national qui dort dans un hôtel à 1,5km de là, qui va m'emmener rejoindre le petit groupe d'amis de Lionel.

On se dirige ensuite vers la ligne de départ sur le campus de Luminy, on gare la voiture, on sort les vélos, on fini de s'équiper, on fait connaissance, on s'échauffe bien (je roule avec un copain de Lionel qui va partir dans la 1ère vague avec dossard prioritaire car il a fait la dernière fois, 2h28min !!!) puis on se dirige dans notre sas de départ. On est loin, on est rangé par dossard, on déconne, Lionel est en grande forme.

Le départ se fera en 2 étapes, une première pour rejoindre le pied de la Gineste là où se situe le départ officiel avec le déclenchement de la puce.

La fine équipe au départ!!

La fine équipe au départ!!

Après quelques minutes à attendre, on entend les chaussures se cliper devant nous, ça sent le départ, on descend tout doux car avec ce monde, je ne fixe qu'une chaussure sur les 2 sur 200m, puis ça y est ça s'étale on descend, je fais tourner les jambes, je cherche au loin les collègues, je les vois, je les double puis on se rejoint sur la ligne de départ!! Arrêt pipi pour ma part pour partir serein, vite fait bien fait, puis je les ai perdu de vue au milieu de tout ce monde...mince!!

Le départ est donné on avance tout doux jusqu'à la ligne de déclenchement de la puce, en route pour l'ascension de la Gineste, 4,8km et 327m de D+, je me retourne voir si je vois mes collègues, mais personnes devant, personne derrière!!

Je vais faire ma course et je verrai. Je dépasse un bon nombre de coureurs, je sents que les jambes tournent bien, le temps est de la partie, ça promet une belle matinée de course (une première pour moi).

Au bout d'1km, je repère au loin Stéphane, je suis content de le voir, je le dépasse, l'encourage, lui demande où sont les autres et me dit "devant"...ok à moi de les ratrapper maintenant!!

Je grimpe sur un bon train, j'ai le vélo carbone (mon futur que je suis en train d'acheter), ça me permet de le tester de nouveau avant d'investir s'il me donne entière satisfaction.

Puis j'entends une petite voix qui m'encourage...celle de Lionel que je viens de dépasser sans m'en rendre compte, il y a pas mal de monde quand même (un peu plus de 1300 au départ)...je ralenti pour grimper un peu à ses côtés, puis il me dit gentiment vas y mon greg fais ta course!!!

Ok, un petit signe et en route je me remets en chasse pour dépasser un peu de monde, je suis sur un bon rythme (j'espère boucler l'épreuve en 3h45min). Puis quelques hectomètres plus loin, je double également un des copains de Lionel, on se souhaite bonne course. Je demande où est Alain (et autre copain de Lionel), il est devant, je file ma route!! Je reconnais quelques passages pour les avoir déjà fait à pied lors du Marseille - Cassis, on arrive presque au dessus, puis on voit la rade de Marseille, c'est chouette, puis on bascule au dessus avant de redescendre sur Cassis avec une magnifique vue sur les Calanques!! Je mets les gaz, tout va super bien, j'ai doublé pas mal de coureurs, je suis bien, c'est la descente sur 9,5km où la vitesse moyenne peut remonter.

Petit passage dans Cassis furtif puis direction la 2ème ascension, "Pas de belle fille" 3km et 207m de D+, ça passe bien, je remonte la file de coureurs, je n'ai pas encore trouver mon groupe avec qui je peux me tirer la bourre !! Je distingue au loin des gendarmes qui nous font signe de ralentir...en effet, 2 coureurs semblent avoir chuté lourdement, les secours sont là, ils sont allongés au sol avec minerves etc...ça refroidi !!

L'ascension se passe plutôt bien, je pense à bien m'hydrater et je n'ai pas encore faim mais vais pas tarder car il ne faut pas attendre d'avoir la fringuale !! J'attaque la descente sur presque 6km, toujours sur un bon rythme, il fait bon, les sensations sont excellentes, je fais preuve de prudence quand même, il faut éviter la chute aujourd'hui !!

 

Les bosses du 13

Puis arrive la 3ème ascension de la journée, la plus grosse, la "montée du grand Caunet", 13km et 400m de D+, une belle grimpette à travers une forêt de pins, nous sommes près de Ceyreste, je continue à remonter du monde, ça fait du bien au moral, la vitesse moyenne est bonne, je suis largement dans mes temps, même mieux. Je m'hydrate un max, j'ai mangé ma banane pour assurer la suite, je suis serein.

Puis je vois au loin Alain, le copain de Lionel qui a bien la pêche, un corse, qui connait bien le parcours pour avoir fait la course l'année dernière et repéré une bonne partie du parcours récemment. J'arrive à sa hauteur, je l'encourage, il me reconnais, me demande où sont les autres, je lui dit derrière, je les ai doublé dans la Gineste!! Ok, il me dit "ne m'attend pas, fais ta course", ok je roule !! J'avance sur un bon rythme, c'est agréable car ces bosses sont vraiment roulantes, sans coup de cul, idéal pour bien rouler, maintenir un bon rythme et faire travailler les cuisses (car n'oublions pas que ce n'est pas mon sport n°1, mais juste mon complément trail), alors je force sur les cuisses, parfois me mets en danceuse pour faire chauffer un peu plus encore, puis j'arrive au sommet 36min plus tard avant de redescendre sur Cuges les pins.

La suite, c'est 18km de descente, de faux plat descendant avec juste un petit "casse pattes" au milieu, mais ça roule à bonne allure, je commence à trouver quelques coureurs avec qui me frotter, c'est agréable. Puis sur une longue ligne doite, je vois Alain, qui reviens sur moi, me dépasse, j'embraye le pas puis me colle dans sa roue, on fait un bout de chemin ensemble.

 

Les bosses du 13

Je discute avec un coueur, qui me dit que nous allons pas tarder à croiser les premiers du 94km (car il y a une petite boucle où on revient sur nos pas sur quelques km), ça ne loupe pas, on croise des coureurs échappés, des pelotons, puis on approche du ravito de Gémenos. J'arrive quelques mètres devant Alain, le passage est obligé pour être bipé pour le chrono, je marque la pause, Alain préfère continuer et me dis tu me rattraperas bien!!

Je me ravitaille, je remplis mes gourdes pour repartir serein, il reste 40km dont 2 ascensions encore. Je repars assez vite quand même sans perdre plus de temps, la vitesse moyenne est toujours bonne, je suis à 30km/h ! Je suis confiant pour la suite et respecter mon timing !

On roule sur un bon train avec quelques coureurs, puis j'entends "allez mon greg"...je viens de croiser Lionel qui m'a reconnu, il est donc à quelques km derrière moi c'est bien, il gère bien sa course aussi.

J'attaque la 4ème ascension, 11km en 2 parties, "le col de l'Ange", 6km et 220m de D+, je tape la causette avec un coureur qui semble bien affuté, on monte sur un bon rythme, il connait le parcours par coeur, il est du coin, il accompagne des copains. On échange sur nos passions, je lui explique que de mon côté c'est un complément trail et que lui il fait vélo route + VTT, un mec bien sympa. On attaque la 2ème partie ensemble, "les Bastides" 5km et 110m de D+, puis il me dit qu'il va ralentir car on a semé ses collègues, on se souhaite bonne fin de course!!

Je continue donc de grimper sur un bon rythme, je m'hydrate, je mange mes barres, puis arrive au sommet en forme pour attaquer l'avant dernière descente sur Cassis !!

 

Les bosses du 13

Je bascule au dessus, serein, ma vitesse moyenne est toujours bonne, je suis largement dans mes temps je vais essayer d'aller chercher le meilleur temps possible. Je descends à bonne allure, en relançant un maximum, tout en faisant preuve de vigileance quand même, ça serait dommage. Je trouve quelques coureurs, pour se tirer la bourre, puis j'arrive à Cassis où la dernière ascencion m'attend, la Gineste de nouveau mais dans l'autre sens : 8km et 327m de D+.

La première partie est assez raide, surtout après 77km, mais ça va, je monte plutôt bien, j'essaie de passer en danceuse, mes quadriceps me rappellent que je les ai déjà bien soliciter alors, je me remet en selle et je monte à mon rythme sur ces 2km.

Puis ensuite c'est un faux plat montant d'un peu plus de 3,5km où je peux redescendre les braquets et maintenir une bonne allure. Je retrouve un coureur que j'avais croisé dans les premiers km, puis un peu ailleurs sur le parcours! On retrouve tous celles et ceux du même niveau à peu de chose près.

Je poursuit ma route sur les 2,5 derniers km pour clôturer cette ascension, en maintenant le cap avec en ligne de mire le sommet de la Gineste, des panneaux sont là pour nous annoncer l'approche du sommet et de l'arrivée!

Puis au dessus, le pied, une belle vue de nouveau sur Marseille, ça sent bon l'arrivée, je me lance dans les 5 petits km de descente avec une bonne allure, la vitesse moyenne est toujours bonne, je me vise les 3h15min de course, j'arrive en bas de la Gineste, les organisateurs félicitent, applaudissent les coureurs, puis je sais qu'il me reste 2 bons km de faux plat montant pour franchir la ligne d'arrivée. Je m'accroche, ce n'est pas les km les plus sympas, pour rejoindre le campus de Luminy, au milieu des voitures, des passants, des coureurs qui redescendent, bref je fais abstraction et j'essaye surtout de maintenir un maximum ma vitesse moyenne pour aller chercher le meilleur chrono!!

J'arrive au dessus de ce faux plat, qui est plutôt bien passé finalement, l'organisation est là pour nous diriger vers la ligne d'arriver, quelques hectomètres plus loin où je passe la ligne en 3h16min à mon chrono (j'avais déclenché au premier départ et non au pied de la Gineste), on me bip la puce et je valide un chrono officiel à 3h12min avec une vitesse moyenne de 29,3 km/h, à la 544ème place sur les 1158 finishers, je suis ravi pour une première. LE test carbone a été concluant, ça sera donc mon prochain joujou (meilleure nervosité, réactivité, précision en descente, légereté...), merci Bouticyle - Pierre-Bénite.

Les bosses du 13

Qui je vois à l'arrivée, Alain qui vient tout juste d'en finir, 3h10min je ne l'aurai pas ratrapper, les 2 min de mon ravito express nous aurons séparé pile poil !! Il est cuit, rousti cuit, il améliore de 20min son chrono de 2014, il est super content, on part se ravitailler ensemble.

On échange sur la course, on voit aussi le copain de Lionel qui est parti avec les dossards prioritaires, qui semble déçu...il fait 2h43min, tout est relatif, mais à ce niveau je peux comprendre sa déception!!

On attend, puis quelques minutes plus tard arrive le 3ème copain de Lionel, puis Lionel quelques minutes derrières, en 3h33min (yes je viens de mettre 21min à mon DR!!! :-) ). Il semble bien rincé, il n'a pas pu s'entraîner comme il aurait voulu cette année, il le paye un peu mais le temps est très correct.

Un petit coup de fil à la famille qui arrive tant bien que mal, à rejoindre le campus de l'arrivée vu la circulation, mais on y arrive qund même à se retrouver, je file ranger le vélo et me changer un peu pour aller casser une croûte avec les copains et la famille! J'aurai croisé sur place Nathalie Simon qui était alignée sur le 94km qui boucle en 3h41min, bravo !! Et sur le podium des récompenses, je vois également JPP (et oui Jean-Pierre Papin, présent pour son association Neuf de Coeur) qui lui était aligné sur le 136km !!

Pour Stéphane, on le verra seulement quand on repartira, il en a fini avec ses 94km au mental je pense et boucle l'épreuve en 4h51min, dur dur mais il l'a fait, bravo (Et hop 1h39min à mon DNV...c'est bon ça !!! :-)).

On lui prend un sandwich qu'il dévore, on se félicite chacun, car on l'a tous fini, sans bobo, sans casse matériel et dans la joie et la bonne humeur!!

Une bien belle épreuve sportive, bien organisée, qui change un peu du trail mais qui ne me fera pas changer de passion, ça restera mon complément !!!

On file ensuite avec la petite famille finir l'après-midi sur la plage, à jouer avec les enfants, se baigner (un bain vivifiant à 15°C) puis on reprendre la route après le goûter en fin d'après-midi!!

Un excellent week-end comme je les aime à mêler le sport et la famille, le tout dans un cadre qui nous a dépayser à cette période de l'année!!

Prochaine course : les 9 clochers, une course dans le beaujolais mi routes mi chemins, avec 24,8km et 410m de D+ avec comme objectif faire encore mieux que l'année dernière (accrocher le top 50 et grapiller quelques petites minutes par rapport à 2014) !!

 

Le fameux diplôme.

Le fameux diplôme.

Commenter cet article