Trail hivernal des Coursières des Monts du Lyonnais

Publié le par Greg Chamberland

L'affiche et le profil de la course
L'affiche et le profil de la course

L'affiche et le profil de la course

Dimanche 10 janvier, c'est le retour à la compétition avec les foulées de Beauregard sur le trail des Coursières des Monts du Lyonnais. Nous étions une représentation de 17 personnes, 14 sur la version 15,5km (490m de D+) et 3 sur la version plus longue, 30km (1100m de D+).

Pour ma part, comme évoqué dans mes articles précédents, compte tenue de l'arrivée prochaine de notre 3ème loulou(tte), l'année 2016 sera axée sur des trails courts, afin de travailler ma vitesse, avoir un peu moins de contrainte d'entraînements et éviter de partir trop loin et trop longtemps du foyer !!

Avec cette passion, nous avons la chance de pouvoir varier les plaisirs, alors ça sera au moins ce que je respecterai sur les 9 premiers mois de l'année pour me réserver peut-être une plus grosse course sur la fin d'année suivant comment ça se sera passé.

 

La team des Foulées de Beauregard

La team des Foulées de Beauregard

Le rdv dominical est donné, 7h sur le parking de Beauregard, ça fait tôt pour un dimanche, mais quand on aime on ne compte pas ... les heures de sommeil (ça va je m'étais coucher pas trop tard ouf !!). Le but était d'arriver pas trop tard à St Martin pour récupérer les dossards et faire la traditionnelle photo de groupe.

On arrive sur place, on retrouve les copains qui vont se lancer sur le 30km, Ludo, Oliv et Loïc, on récupère dossard et cadeau (des jolies manchettes), on fait la photo puis on retourne finir de se préparer à la voiture.

La température extérieure est bonne pour un 10 janvier, le thermomètre affiche 7 degrés donc plutôt clément à comparer des années précédentes où on pouvait retrouver le givre ou la neige mais cette année ça sera la boue !!

On se dirige vers le départ pour s'échauffer, je trottine avec 2 copains du team, Manu et Steph, je monte le rythme, quelques étirements puis je file me placer aux avants postes car nous sommes plus de 800 au départ donc je n'ai pas envie d'être pris dans les embouteillages quand les chemins vont se rétrécir !!

Je retrouve Oliv notre coach, on fait une petite photo, on se place l'un derrière l'autre, le speaker chauffe un peu la foule, on se souhaite une bonne course avec Oliv, puis c'est le décompte !!

 

Avec Oliv le coach en mode HAD attitude et petite pensée pour le TTJ également!!

Avec Oliv le coach en mode HAD attitude et petite pensée pour le TTJ également!!

C'est parti, ça part fort sur la route au centre de St Martin, on est à 17-18km/h, Oliv est devant, je suis le rythme, puis au bout de 500m, je passe devant pour faire le relais.

On rejoint les premiers chemins, les premières flaques sont là, on attaque la première difficulté sur un peu plus de 2km en 2 parties, une belle bosse dans laquelle je vais courir au maximum pour respecter mon objectif de course fixé entre 1h15 et 1h20min !! Je double, on me double, puis une petite portion de plat, je relance, puis seconde partie ça regrimpe, je passe en mode marche active, très active, puis je bascule au 5ème km en descente, je relance un max, je me lâche en descente, je dépasse quelques coureurs, ça glisse, c'est gras, il y apas mal de pierres et de pièges mais mes appuis sont nikel alors je fonce et en profite pour me refaire la cerise, car la cadence du départ te fait laisser quelques plumes sur le rythme cardiaque !!

Je descends sur un peu plus d'un km, avant de retrouver une petite bosse, que j'enroule bien, une petite portion de plat, on passe au milieu d'une ferme, il y a au sol un mélange de boue et de bouze c'est du trail du vrai !!

Puis on continue en descente, Oliv n'est pas loin, il est à quelques mètres, je me dis qu'il va revenir sur la fin c'est sûr, je le connais le bougre, il a l'expérience !! Puis on arrive au ravito du 8ème, je passe tout droit, juste un petit signe de la main aux bénévoles pour les remercier d'être là pour nous, mais je suis en complète autonomie, je m'hydrate tout le long avec ma nouvelle ceinture porte gourde Oxsitis et pas le temps de s'arrêter !!

A la sortie du ravito, on voit les coureurs qui y rentrent et je croise Adri, un copain des foulées, avec qui on se tire régulièrement la bourre...ouhaou je me dis entre Oliv et Adri à mes trousses, la suite ne sera pas de tout repos !!

Photo prise sur le net : le lieu du ravito avec les bénévoles

Photo prise sur le net : le lieu du ravito avec les bénévoles

Je regarde la montre je suis au 8ème km en 41min avec presque 300m de dénivelé de fait, une petite portion de plat avant une grosse descente technique, où je lâche les chevaux, je saute de cailloux en cailloux, assure la pose des pieds, car aucune minute à perdre, c'est un vrai slalom mais ça passe et mes Salomon Sense Lab 3 aux pieds sont d'une précision et d'une accroche hors du commun !

Puis on retrouve une petite bosse, je trottine, je ralentis le rythme forcement mais me force à courir et relancer sur le léger faux plat descendant, un coup d'oeil derrière et je vois Oliv qui a pris de la distance, est-ce une technique? Je dois me méfier car Oliv le connaissant donnera tout ce qu'il a dans les 2 derniers km...!!! :-)

Puis c'est de nouveau une descente qui ressemble étrangement à la précédente, même tarif, j'envoie, je regarde le chrono, je passe le 12ème km en 1h

J'ai casi fait les 400m de D+ qu'on nous avait annoncé...et visiblement devant moi ça grimpe encore, je décide donc de courir, c'est la dernière cette fois-ci, même si je cours doucement je me force à courir car l'objectif d'1h15 être dur à aller chercher alors il faut tout donner dans cette bosse, je vois un coureur devant qui alterne course et marche, je ne lâcherai pas mon but, je courerai jusqu'au dessus, je sais que la ligne n'est plus très loin, il reste la descente sur 700m, où je continue à allonger la foulée à la chasse aux minutes voir aux secondes, ça glisse, il faut faire preuve de vigilance, j'entends le speaker, l'arrivée se rapproche, je vois un coureur au loin s'étaler comme une crêpe, sans gravité, il se relève, son collègue l'attend devant, un coueur le dépasse, puis à mon tour je les dépasse, je lui demande au passage si ça va (solidarité quand même), il me répond que oui, je continue en descente, je jette un coup d'oeil je ne vois personne en vue à mes trousses, j'augmente un peu le rythme encore car il faut aller les grapiller ces secondes, le coureur de devant ne lâche rien non plus.

On arrive sur un petit faux plat montant, je reconnais bien, c'était la même arrivée que lorsque j'avais fait les Coursières mais au printemps où j'avais même franchi la ligne avec ma fille il y a 3 ans !!

Au dessus de ce faux plat, j'entends les encouragements, c'est Anne (épouse d'Oliv) qui est là pour nous encourager et immortaliser l'instant, super, ça motive, merci, puis on retrouve les 200 derniers mètres sur le bitume pour rejoindre la ligne d'arrivée, j'entends le speaker annoncer la première féminine (elle m'avait doublé au tout début après la première bosse), petit virage à droite, le public nous encourage, puis dernier virage à droite et la ligne est là juste avant d'entrer dans la salle des sports, ça y est j'arrête le chrono, le speaker vient d'annoncer le 50ème, je suis donc 51ème en 1h18min !! Je reconnais une connaissance, je lui tape dans la main, on échange, puis je vois Adri qui arrive juste derrière, il fini 5s derrière moi...je n'avais pas le droit à l'erreur, on se tape dans la main, se félicite puis on encourage Oliv qui arrive un peu moins de 2min derrière nous, on se tape aussi dans la main, il est un peu déçu, mais fier de ses poulains !!

Direction le ravito où la boisson de récup, la soupe maison et les tucs nous attendent, ça fait du bien, on trinque, on refait la course, on attend les copains/copines, on se félicite toutes et tous, tout le monde a le sourire, c'était dur, gras, boueux, mais tellement plaisant !!

 

Tout proche du but avec Adri à mes trousses sans le savoir !!

Tout proche du but avec Adri à mes trousses sans le savoir !!

On reste un moment, le speaker annonce l'arrivée imminente des premiers du 30km, on se dirige vers la ligne avec Thierry et Oliv, on voit les 2 premiers qui boucle ensemble en 2h11min, respect, puis arrive en 3ème position un personnage du trail, Yoann Stuck, je le félicite, on se tape dans la main, j'échangerai un peu plus par la suite, c'est toujours un régal de discuter avec lui tellement son talent est à la hauteur de son humilité !!

Puis on retourne attendre les autres membres des foulées pour finir par encourager Cécile (épouse de Thierry) qui en aura fini elle aussi avec sa course, bravo, avant de rejoindre la voiture pour se changer et rentrer à la maison !!

Super course, très bonne organisation (pour info ils ont refusé 400 dossards pour fluidifier au maximum la course) avec plus de 90% de chemins dans un cadre super chouette !!

Bravo à toutes et tous, pour vos résultats, pour certain(e)s c'était le premier !!

Un grand merci encore aux bénévoles et rendez-vous en 2017 !!

 

Publié dans Courses 2016

Commenter cet article