La nuit de la St Jean 2013 - marathon semi-nocturne

Publié le par Greg Chamberland

En vue de ce qui nous attend en fin d'année (la SaintéLyon, version 75km), nous avions décidé avec la team de participer à cette épreuve (42km en solo et 730m de D+) histoire de se mettre des kilomètres dans les pattes et évidemment toujours dans le même but, passer un bon moment ensemble, tout en découvrant de nouvelles traces et de nouveaux paysages.

La nuit de la St Jean 2013 - marathon semi-nocturne
La nuit de la St Jean 2013 - marathon semi-nocturne

Le départ est donné à 20h, on se donne donc rdv vers 18h30...certains (on ne citera pas de noms) arriveront plus proche des 19h bien tassés...bref en même temps on avait suffisamment de temps!

Bref on se retrouve dans la bonne humeur toujours, on s'équipe, on file récupérer les dossards et on fini de se préparer.

Au départ mon petit fan club est présent (merci), pour nous encourager au départ et sur le 1er km, l'heure fait qu'ils doivent rentrer, normal vue l'heure, mais merci de votre présence ça fait toujours chaud au coeur.

On en profite pour faire une petite photo avant le départ.

La team et le dossard (blanc pour le solo)
La team et le dossard (blanc pour le solo)

La team et le dossard (blanc pour le solo)

Le départ est donné, on part tranquille, 5 km de plat nous attend donc attention au départ trop rapide !!

La nuit de la St Jean 2013 - marathon semi-nocturne
La nuit de la St Jean 2013 - marathon semi-nocturne
La nuit de la St Jean 2013 - marathon semi-nocturne

On est groupé, puis on s'étale ensuite un peu et je me retrouve avec Faf jusqu'à la 1ère bosse (5ème km), tout va bien je trottine en montant, on s'attend, puis on repart ensemble et au 7ème km, je ne l'ai plus dans ma mire, j'avance donc à mon rythme, je passe les 1ers 10km en 59 min et arrive en forme au 1er ravito de Vourles en 1h06 . Un gel, du ravito, je jette un coup d'oeil si je vois les collègues...personne en vue. Je repars donc à mon rythme.

Après la boucle du départ, on longe un canal et 1ère bosse au 5ème.
Après la boucle du départ, on longe un canal et 1ère bosse au 5ème.

Après la boucle du départ, on longe un canal et 1ère bosse au 5ème.

On passe ensuite par quelques singles sympas, descendant tout va bien je gère, la température est agréable et le soleil se couche doucement.

Devant moi une chasuble jaune car c'est un relayeur (relais à 3).

Devant moi une chasuble jaune car c'est un relayeur (relais à 3).

J'arrive doucement au 20ème km, je me sents toujours plutôt bien et je vois que je suis dans les temps que je m'étais fixés au départ (j'avais dis idéalement 4h30...!!), je suis à 2h03 min donc confiant pour la suite.

Mais les choses vont se gâter petit à petit, entre le 21ème et le 23ème on va passer une bonne bosse avec de gros cailloux, le soleil se couche c'est joli mais je commence à sentir la fatigue !! J'arrive quand même au ravito du 23ème km, je m'étire, bois du coca pour prendre du sucre rapide, mange quelques bricoles et échange avec un coureur que j'avais rencontré chez terre de running quelques jours avant, qui me donne gentillement de la sportéine pour passer les crampes...

Joli couché de soleil au dessus de la bosse.

Joli couché de soleil au dessus de la bosse.

Puis je repars du ravito, les jambes lourdes (il m'en reste encore 19...) puis là un gros passage à vide avec la nuit qui est en place, je me retrouve seul au milieu de nul part à courir et je me dis par moment "mais qu'est ce que tu fais là?!!"...j'ai quelques maux de ventre qui m'empêche d'avancer à mon rythme, les crampes aux cuisses qui s'installent bref la course est en train de prendre le dessus !

J'envoie quelques textos à mon entourage, j'ai des encouragements en retour, ouhaou ils ne dorment pas encore...puis j'envoie aux copains et vinvin me répond qu'il est au 28ème km...c'est-à-dire quelques 300m derrière moi, je l'attends au ravito de la Chapelle St Vincent (très beau monument), content de le voir, on débrif on s'hydrate on part avec nos verres et on avance ensemble tranquillement mais je sents bien les crampes regagner du terrain.laisse donc aller à son allure, pour ne pas l ralentir il semble plus en forme que moi.

La chapelle St Vincent

La chapelle St Vincent

J'avance malgré tout doucement, je m'arrête par moment pour calmer les crampes, la douleur de ventre est passée. Puis au 34ème km environ c'est Faf qui me rejoint, on fait un petit morceau ensemble mais rapidement il me distance aussi...décidément je n'ai plus de jus !!

J'arrive péniblement au ravito de Soucieux en Jarret, je reconnais quelques passages de la SaintéLyon, je retrouve Faf qui est sur le point de repartir puis on attend un court instant et c'est Alain et Benoît qui arrivent à leur tour !!

On repart tous ensemble sauf Benoît qui souhaite prendre du temps pour se ravitailler.

On finira ensemble à notre rythme...c'est à dire pas très vite.

A l'arrivée Florent (le voisin d'Alain, copain de la SaintéLyon qui termine en 4h22min, bravo), Alain, Sylvain et Faf sont là pour m'encourager sur la partie finale (merci les gars). Je passe la ligne en 5h18min pour ma part...bien loin des 4h30 que je m'étais fixé. Mon passage à vide et mes crampes m'ont bien fait perdre ces 45 bonnes minutes en trop à mon objectif de départ.

Sylvain 5h02min, Alain 5h08min, Faf 5h13min et Benoît 5h19min.

On file prendre une bonne douche chaude, casser une croûte toujours dans la bonne humeur...on fait casi la fermeture, puis chacun rentre de son côté pour aller se reposer...seul Alain se couchera un peu plus tard (car il a ramené Faf sur Vienne).

On repartira malgré tout, tous avec notre maillot finisher...bien mérité quand même, bravo les gars.

A retenir cette course : éviter les pâtes au goûter, trop de bitume tue le bitume...(40% avec baskets de trail ça fait trop, pas bonne idée), une bonne ambiance aux ravitos avec les relayeurs et une bonne organisation (merci encore aux bénévoles).

Prochain rdv (pour ma part) : le trail du lac de Vouglans dans le Jura avec 37km et 800 de D+ pour clôturer cette première partie de saison.

La nuit de la St Jean 2013 - marathon semi-nocturne

Publié dans Courses 2013

Commenter cet article