La foulée Vourloise

Une course non programmée mais sur laquelle j'ai voulu m'inscrire pour plusieurs raisons !

Tout d'abord une course à domicile, l'occasion de venir en famille, une course pour enfants est organisée donc l'occasion de courir pour mes 2 grands avec ma fille qui termine au passage 2ème !

L'occasion aussi de se mettre une bonne séance de rythme, car pour l'avoir déjà faite 3 fois, elle combine un mix entre la route et le chemin, sur 2 boucles pour parcourir au total un peu plus de 20 km et 300m de D+ environ.

Et enfin l'occasion de revoir les copains des foulées de Beauregard et bien d'autres ! J'ai comme temps référence 1h25' avec une jolie 7ème place en 2017.

Rendez-vous un peu moins d'une heure avant le départ, idéal pour saluer tout le monde et partir s'échauffer car il va falloir partir vite et maintenir le rythme !!

Le départ approche, je me place devant, sur la ligne on est bien serré car nous sommes avec les coureurs du 10km, puis pas le temps du décompte que le départ est donné. Comme d'habitude ça part fort car les coureurs du 10km mènent l'allure, attention de ne pas tomber dans le piège mais en même temps si on veut faire un temps il ne faut pas perdre de temps.

On sort du stade, bifurcation à gauche puis quelques mètres plus loin, on part en descente à vive allure !! Je parcours les 4 premiers km en 15' environ, ça va vite mais ça entame quand les premières petites difficultés apparaissent et la première un faux plat montant pourtant, commence à me faire baisser le rythme, le cardio est haut mais j'essaye de maintenir l'effort jusqu'à ce qu'un bon pote des foulées Adrien, arrive à ma hauteur comme une fleur, plus à l'aise visiblement ! 

Puis c'est au tour d'un 2ème pote Vincent, j'avoue ce sont les 2 coureurs avec qui je sais que j'allais avoir du fil à retorde, mais quelque part ce sont eux qui me tirent, alors je ne m'en fait pas et fais ma course. 

Dans la première bosse, je cours c'est dur car ça va vite et d'un coup le rythme est bien ralentit par le dénivelé, le terrain cassant, un chemin où l'eau ravine les cailloux donc un peu instable et difficile pour les appuis.

Je reviens sur Vincent, le dépasse, puis au-dessus sur le plat lorsqu'il faut relancer, ça pique, Vincent me repasse.

On poursuit en légère descente, l'occasion d'allonger la foulée Adrien nous distance, j'ai Vincent en ligne de mire mais je sent bien que ça sera dur de revenir dessus. Je prends donc cette séance comme une bonne sortie de seuil, je ne lâche pas mes efforts, dès que je peux je remets un coup de collier. On est mélangé avec le 10km donc pas évident de s'y retrouver. 

On alterne au milieu des vergers entre chemins et route, c'est super chouette, je passe tout droit au ravito, puis on approche de la première boucle, j'entends une voix que je connais bien, c'est Ludo un pote des foulées qui me souhaite une bonne course car il était lui sur le 10km (j'apprendrai après qu'il a enchaîné sur la 2ème boucle pour encourager une copine des foulées aussi). 

Je passe en un peu moins de 42' sur cette première boucle un peu haut dessus de mes espérances et d'un seul coup je me retrouve seul avec en vue un coureur et Vincent au loin. 

Je jète un coup d'oeil j'ai aussi derrière moi un coureur que je vais devoir maintenir à distance, ça sera mon objectif sur cette 2ème boucle car devant ça cavale et semble être dur à aller chercher.

Je relance dès que je peux, les sensations sont bonnes mais je sent que j'aurai du mal à aller plus vite surtout quand tu sais que tu repars sur une 2ème boucle et que tu connais les difficultés. 

Sur ce genre de course, tu ne réfléchis pas vraiment et tu la prend comme elle vient, ça servira toujours, no stress ce n'est pa Sun objectif. Alors j'allonge sur le plat, les descentes, je force sur les faux plats montants, un petit oeil à l'arrière je semble avoir creuser un peu plus l'écart mais attention ça peut revenir encore.

Sur la 2ème boucle il y a une petite variante en sous bois sympa, puis une petite grimpette à travers champ l'occasion de se retourner pour voir si ça chasse derrière et non, donc ça me rassure un peu pour la prochaine bosse, là revoilà celle-ci, celle où tu cours mais où tu y laisses des plumes.

Qu'importe après tout c'est le Trail que j'aime et non le bitume alors elle est pour moi, je me force à courir, ça passe, le plus dur sera de relancer au-dessus, mais je relance. Je passe la bosse à l'heure de course, km 13,9 pas si mais un oeil sur le chrono et je me rends compte que mon temps espéré s'envole un peu ...

Passage au ravito, tout droit, merci pour les encouragements un peu plus loin j'aurai l'occasion de croiser Oliv coach des foulées qui était sur le 10km et qui remonte le parcours pour encourager les têtes qu'il connaît, c'est bien sympa, merci mon pote ! Il m'annonce dans les 15 premiers, ça confirme donc mon retard sur le chrono.

Je n'ai pas de regret car je n'ai pas l'impression d'avoir chaumé, donc je continue à regarder derrière si ça revient et je me rends compte dans la dernière bosse que le coureur n'est plus très loin, alors j'en remets une couche pour maintenir mon écart.

Dernier petit tour par les vergers, puis j'ai toujours le coureur de devant en vue mais l'écart aura été maintenu sur toute la 2ème boucle, ça semble dur à aller le chercher. À la sortie du chemin, on tourne à droite sur bitume en descente et là Yvan de l'ESL était venu exprès pour m'encourager avec son vélo (merci c'est super sympa), ça fait du bien et plus bas Oliv est de nouveau là pour m'encourager, merci c'est top.

Puis en route pour les 2 derniers km, je continue à maintenir le rythme, pour éviter que ça revienne derrière et le sprint final. Le dernier kilo est en partie en descente où j'allonge un max, puis j'entre dans l'enceinte du stade pour les derniers hectomètres, il reste un grand tour de stade puis c'est la délivrance. Au passage je vois ma fille qui m'encourage, qui parcours un bout avec moi, puis me rejoint vers l'arrivée pour stopper le chrono en 1h29' (merci ma puce). Je vois à quelques mètres de l'arrivée mes enfants avec un couple d'amis, mais pas de Julie.

Juste derrière la ligne il se passe quelque chose, en effet j'aperçois Julie avec des gants et des perfusions autour d'elle...on m'annonce qu'elle vient de porter secours avec l'équipe de secouristes + médecin à un monsieur qui vient de faire un arrêt cardiaque et qui par chance ces derniers ont réussi à le ramener à la vie !!! Toute cette équipe médicale ma chérie y comprise est donc là pour assurer sa maintenue en vie jusqu'à l'arrivée des secours, moi je dis respect et ouhaou !! 

J'apprends après que je finirai 11ème au scratch et 3ème sénior homme grâce au nom cumul, mais aujourd'hui c'est ma chérie qui mérite les applaudissements ! 

Place à la remise des récompenses, je repartirai avec ma coupe, podium partagé avec Adri qui en termine 4 min devant moi (Vincent 2 min), ils n'ont rien lâché bravo les gars, belle course.

Pour ma part, pas de gros regrets, la séance fût bonne malgré tout, place au trail et au D+ en vue du Trail des reculées (34km & 1200m de D+), petit objectif de la première partie de saison qui aura lieu début avril dans mon Jura avec les potes des Monts du Lyonnais.

 

 

La foulée Vourloise
La foulée Vourloise

Sur la 2ème boucle il y a une petite variante en sous bois sympa, puis une petite grimpette à travers champ l'occasion de se retourner pour voir si ça chasse derrière et non, donc ça me rassure un peu pour la prochaine bosse, là revoilà celle-ci, celle où tu cours mais où tu y laisses des plumes.

Qu'importe après tout c'est le Trail que j'aime et non le bitume alors elle est pour moi, je me force à courir, ça passe, le plus dur sera de relancer au-dessus, mais je relance. Je passe la bosse à l'heure de course, km 13,9 pas si mais un oeil sur le chrono et je me rends compte que mon temps espéré s'envole un peu ...

Passage au ravito, tout droit, merci pour les encouragements un peu plus loin j'aurai l'occasion de croiser Oliv coach des foulées qui était sur le 10km et qui remonte le parcours pour encourager les têtes qu'il connaît, c'est bien sympa, merci mon pote ! Il m'annonce dans les 15 premiers, ça confirme donc mon retard sur le chrono.

Je n'ai pas de regret car je n'ai pas l'impression d'avoir chaumé, donc je continue à regarder derrière si ça revient et je me rends compte dans la dernière bosse que le coureur n'est plus très loin, alors j'en remets une couche pour maintenir mon écart.

Dernier petit tour par les vergers, puis j'ai toujours le coureur de devant en vue mais l'écart aura été maintenu sur toute la 2ème boucle, ça semble dur à aller le chercher. À la sortie du chemin, on tourne à droite sur bitume en descente et là Yvan de l'ESL était venu exprès pour m'encourager avec son vélo (merci c'est super sympa), ça fait du bien et plus bas Oliv est de nouveau là pour m'encourager, merci c'est top.

Puis en route pour les 2 derniers km, je continue à maintenir le rythme, pour éviter que ça revienne derrière et le sprint final. Le dernier kilo est en partie en descente où j'allonge un max, puis j'entre dans l'enceinte du stade pour les derniers hectomètres, il reste un grand tour de stade puis c'est la délivrance. Au passage je vois ma fille qui m'encourage, qui parcours un bout avec moi, puis me rejoint vers l'arrivée pour stopper le chrono en 1h29' (merci ma puce). Je vois à quelques mètres de l'arrivée mes enfants avec un couple d'amis, mais pas de Julie.

Juste derrière la ligne il se passe quelque chose, en effet j'aperçois Julie avec des gants et des perfusions autour d'elle...on m'annonce qu'elle vient de porter secours avec l'équipe de secouristes + médecin à un monsieur qui vient de faire un arrêt cardiaque et qui par chance ces derniers ont réussi à le ramener à la vie !!! Toute cette équipe médicale ma chérie y comprise est donc là pour assurer sa maintenue en vie jusqu'à l'arrivée des secours, moi je dis respect et ouhaou !! 

J'apprends après que je finirai 11ème au scratch et 3ème sénior homme grâce au nom cumul, mais aujourd'hui c'est ma chérie qui mérite les applaudissements ! 

Place à la remise des récompenses, je repartirai avec ma coupe, podium partagé avec Adri qui en termine 4 min devant moi (Vincent 2 min), ils n'ont rien lâché bravo les gars, belle course.

Pour ma part, pas de gros regrets, la séance fût bonne malgré tout, place au trail et au D+ en vue du Trail des reculées (34km & 1200m de D+), petit objectif de la première partie de saison qui aura lieu début avril dans mon Jura avec les potes des Monts du Lyonnais.

 

La foulée Vourloise
Retour à l'accueil