Ultra Trail d'Angkor - Jungle Trail 32 km

L'ultra trail d'Angkor, 4ème édition d'un évènement sportif au milieu d'un site exceptionnel et ma 2ème participation.

Mais avant toute chose, un peu de géographie et d'histoire pour vous situer ! cool

Angkor c’est où ? Angkor ce n’est pas très loin de la ville de Siemp Reap au Nord-Ouest du Cambodge. Et Angkor c’est quoi ? On devrait déjà plutôt dire dans un premier temps, les Temples d’Angkor c’est 401km² de vestiges anciens du temps de la grande puissance du peuple Khmer.
Perdus au milieu d’une végétation dense et redécouvert en 1860. Ces temples sont la grande richesse du peuple Cambodgien et font la fierté du pays. Considérés comme la 8ème merveille du monde et classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, les Temples d’Angkor sont grâce à la majesté et l’ampleur de ce site extraordinaire une des principales attractions touristique du pays, voire même un incontournable de l’Asie du Sud-Est.

Pour la partie sportive, 5 formats de courses 16km, 32km, 42km, 64km et l'ultra de 128km qui se déroulent la journée sous une chaleur parfois écrasante et un taux d'humidité élevé ce qui durci l'effort.

Mais fort heureusement sur ces parcours pas ou peu de dénivelé. Cependant pas de sentier bien dur et tassé malgré la période sèche en cette saison, mais plutôt des chemins de terre avec une sorte de sablette couleur roc très volatile et très meuble pouvant sur certaines portions déstabiliser les appuis. L'occasion aussi sur les parcours de traverser des rizières, des petits villages, des petits ponts en bois fait de bric et de broc, slalomer sur des singles au milieu d'une forêt sauvage le tout en contemplant au détour d'un sentier les temples khmers par ci ou par là parsemés le long des parcours, car oui les temples d’Angkor c’est plus de 300 ruines à découvrir !

Vous vous demanderez peut-être, mais pourquoi revenir faire une course si loin ?

Tout a commencé comme vous le savez maintenant en décembre 2017, lorsque j'ai appris que j'avais été l'heureux élu au tirage au sort pour partir 4 jours au Cambodge et participer à l'Ultra Trail d'Angkor (UTA) avec l'athlète de chic et de charme Sylvaine Cussot plus connu sous son petit nom Sissi du team Asics France (Fuji Spirit maintenant) !

J'ai ainsi pu découvrir le Cambodge, la ville de Siem Reap et l'évènement de l'UTA en janvier 2018, organisé d'une main de maître par Jean-Claude Le Cornec avec qui j'ai beaucoup sympathisé.

Nous étions inscrits sur le marathon trail 42km et en guise de reconnaissance mais aussi de remerciement je n'étais pas arrivé les mains vides, j'avais organisé une cagnotte pour les petits enfants Cambodgiens pour qui j'avais réussi à récolter un peu plus de 800€. J'avais souffert sur la 2ème moitié de la course lié à la chaleur, au décalage horaire et au peu de sommeil, mais j'avoue surtout avoir eu un déclic pour revenir faire découvrir à la famille et prendre ma revanche sportive.

L'Asie quand tu commences à la visiter, tu n'as qu'une envie c'est de revenir !

Pour ces raisons, le Cambodge était donc coché mais j'ai voulu l’associer à un autre pays frontalier, c'est ainsi pour cela que nous avons fait le choix de partir également en Thaïlande.

Au programme ça sera donc au total 13 jours, avec 9 jours en Thaïlande et 4 jours au Cambodge pour terminer, le tout en mode sac à dos pour nous 4 (notre dernière encore un peu trop petite restera chez les papis/mamies).

Aussitôt la décision prise et ayant gardé contact avec Jean-Claude, je lui annonce mon envie de revenir sur sa course et lui propose de faire un peu de communication en France, mais pas que !!

J'ai gardé un tel souvenir à mon arrivée l'année dernière de la remise du chèque à l'association Monsieur Nez Rouge pour les enfants Cambodgiens que l'envie de réitérer n'a fait qu'un tour dans ma tête pour cette année.

La tenue pour demain !

La tenue pour demain !

La course étant placée en toute fin de séjour, j'ai eu le temps de m'acclimater, faire 3 petits footings car ce n'était pas ma priorité au cours de ce voyage, la préparation avait été faite avant le départ et j'ai aussi fait le choix de partir sur un format un peu plus court, le Jungle trail de 32km, un dossard gentiment offert par Jean-Claude !

J'avais un peu regardé les résultats 2018 et mon idée était de boucler l'épreuve en moins de 2h45' pour bénéficier de la générosité de l'organisation qui récompense les 5 premiers (ce n'est que très théorique, je ne connais pas le plateau, mais ça reste mon objectif) !

Par le plus grand des hasards, je retrouve à l'hôtel Benoît, de suite on se reconnaît, j'avais fait connaissance avec lui l'année dernière et il revient également cette année en famille, quelle coïncidence ! après un peu de farniente à l'hôtel au bord de la piscine, c'est récupération du dossard en famille, l'occasion aussi de voir Jean-Claude et son épouse Dominique, de faire les présentations et ainsi passer un bon moment d'échange entre passionnés. Puis direction le night market de Siem Reap un endroit que j'avais bien aimé aussi l'année dernière pour son ambiance et son folklore.

Veille de course, grosse journée visite des temples d'Angkor avec les 3 principaux, Angkor Bayon, Angkor Ta Phrom et Angkor Vat puis retour à l'hôtel pour commencer à préparer les affaires. Le soir, on fera le choix de rester au restaurant de l'hôtel pour jouer la carte de la prudence nutritive puis au lit de bonne heure car le réveil sonnera à 3h du mat' !

Un départ tête baissée.

Un départ tête baissée.

Après un passage par la salle de bain, quelle surprise l'hôtel a coupé l'eau pour la nuit...résultat douche réduite avec ce qu'il restait dans les tuyaux, bon ça réveille quand même et ça fera bien l'affaire !! laugh

Départ de l'hôtel 3h45 avec Benoît, direction l'hôtel Angkor Paradise pour prendre le petit déjeuner et le départ de la navette qui va nous emmener sur le lieu du briefing qui a lieu à 5h30 ! surprise

L'occasion sur place de retrouver Laurie Phaï une fille avec qui j'avais connaissance l'année dernière, entraîné par une personne bien connue du monde du trail sous le nom de Ludo Collet, speaker, animateur de la semaine de l'UTMB !! Une franco-cambodgienne super sympa, on se suit toute l'année sur les réseaux mais ça fait bien plaisir de se revoir en vrai !!! L'occasion aussi de faire connaissance avec d'autres coureurs, notamment pas mal de français expatriés à Singapour !

Ensuite direction le lieu du départ à Phnom Bok, échauffement en règle car le départ risque d'être soutenu, l'ambiance est bonne, on croise quelques coureurs du 42km et même un coureur du 128km !!

Le départ approche, on se souhaite bonne course avec Laurie, un copain à elle franco-cambodgien aussi venu faire la course en sandales et Benoît !

7h du mat', le décompte est donné, 5-4-3-2-1 go, c'est parti, ça part assez vite, je me faufile pour me positionner rapidement, je suis derrière une fille, je suis 4ème, je passe rapidement 3ème au bout d'une centaine de mètres. Nous sommes sur un petit sentier en zig-zag, les 2 premiers ont bien décidé d'envoyer et pour ma part sachant ce qui m'attend je les garderai en ligne de mire, mais aller suivre leur rythme serait trop risqué pour la suite. Malheureusement parfois il faut savoir être raisonnable, plutôt prévenir que guérir comme on dit !

J'en profite pour allonger la foulée quand même, je veux creuser un écart, je ne me retourne pas volontairement et je reste concentré dans ma course. J'ai les 2 bolides en ligne de mire, ça cavale, la température est bonne, les kilomètres défilent assez vite.

Je reconnais plutôt bien les passages de l'année dernière car le parcours est commun, on traverse une rizière où il faut faire preuve de vigilance car les trous sont cachés par des herbes couchées. Les 6 premiers kilomètres sont avalés à un peu moins de 14 km/h, je distingue au loin les 2 premiers ils sont bien devant et le premier semble prendre de les devants plus sérieusement. 

Je sors de la rizières, je remonte un coureur du 42km, qui en le dépassant me dit, "salut Greg, ça va?" ... laugh je lui réponds aussitôt "salut, oui ça va merci et toi...?", il s'avère que c'était une personne avec qui j'avais discuté quelques semaines avant sur les réseaux sociaux, qui avait vu que j'avais déjà participé à l'évènement l'année dernière et avec qui j'avais partagé des conseils, plutôt sympa et surprenant de se retrouver là !!

Je poursuis sur un chemin assez large en terre, je pense à bien m'hydrater régulièrement, l'endroit où l'année dernière j'avais commencé à entrer dans le dur et que Sylvaine m'avait rejoint. Cette année, tout va bien bon ok j'ai 10 bornes de moins, mais je me sent bien. J'en profite pour jeter un petit coup d’œil quand même derrière, pas de poursuivant, je passe les 10 kilomètres en un peu moins de 45 min.

Je fais des arrêts furtifs à chaque ravito, ou plutôt je saisi au passage de l'eau avec laquelle je m'arrose, ça fait du bien car la chaleur commence à s'installer doucement. Nous rejoignons une route, je passe l'heure de course avec 13,3 km au compteur et toujours personne derrière !

Une longue portion de bitume dont je me souviens l'année dernière, le soleil commence à nous chauffer la tête et le corps, je remonte un coureur du 64km ou du 42km je n'ai pas bien fait attention, puis au loin je vois une grosse ambiance.

Je me souviens bien de ce passage, c'est le point de départ du 16km, les coururs qui attendent le départ de leur course, sont là pour nous réserver une véritable haie d'honneur, une standing ovation, c'est top et ça boost, merci !! :-)

Cet endroit c'est aussi l'occasion de passer devant ce petit temple hindouiste qui répond au nom de Bat Chum, km 17.

 

Ultra Trail d'Angkor - Jungle Trail 32 km
Ultra Trail d'Angkor - Jungle Trail 32 km
Ultra Trail d'Angkor - Jungle Trail 32 km

J'ai donc passé la mi-course, en 1h13', tout va bien mais restons concentré car la route est longue encore ! Toujours personne du 32km à mes trousses, j'essaye d'allonger un peu dès que je peux histoire de me mettre un maximum à l’abri et conserver cette 3ème place.

Les sensations sont bonnes, je pense à bien m'hydrater avec les bouteilles des ravitos, c'est presque gênant de s'asperger autant avec cette eau en bouteille, mais pas le choix si on veut descendre en température. Je passe devant le lac sacré de Srah Srang, j'étais dans le mal l'année dernière à cette hauteur, mais cette année tout va bien, je peux profiter un max !

Puis le chemin se poursuit avec une succession de temples, à commencer par le temple Prasat Kravan, constitué de 5 tours et en briques. Un édifice qui ne fut pas commandé par un roi, ce qui est inhabituel et explique sa localisation, un peu à l’écart du centre de la capitale. Pas trop le temps d'admirer tous ces détails mais je profite quand même de ces beaux paysages, on a aussi l'occasion de traverser des petits villages où les enfants te tendent les mains pour "checker" et t'encouragent au passage, c'est top.

Puis je poursuis avec un paysage qui m'est familier et que je reconnais plutôt bien pour l'avoir visité 2 fois, le temple Ta Phrom ! Il attire des milliers de touristes et rendu célèbre après le film Tomb Raider, il compte parmi les plus populaires sur le site d’Angkor, au Cambodge.

Pour la petite histoire, ce temple a été laissé intentionnellement dans son état initial avec une partie en ruine, lors de la visite, vous retrouvez une belle combinaison photogénique et atmosphérique des grandes racines d’arbres qui poussent hors des ruines. C’est ce qui fait aussi la popularité et attire de nombreux visiteurs aux temples d’Angkor.

Les sensations restent bonnes, mais l'allure a baissé, il va falloir encore tenir 8 bornes environ.

Photos de Ta Phrom prisent la veille.
Photos de Ta Phrom prisent la veille.
Photos de Ta Phrom prisent la veille.

Photos de Ta Phrom prisent la veille.

Puis c'est le début du tournant de la course, j'approche du km 25, je suis sur un single au milieu de cette végétation sauvage, quand un coureur du 32km me rejoint, je l'avais repéré au départ celui-là aussi !!! Il arrive à ma hauteur, me demande si ça va, à mon tour je lui demande aussi, il me fait savoir qu'il a chaud, moi aussi mais je sent qu'il à l'air plus vigoureux...je me rends compte que la 3ème place est en train de m'échapper ...

J'essaye de tenir le rythme, on parcours un bout de chemin ensemble, il me distance légèrement puis j'arrive sur le dernier ravito, km 27, il repart tout juste !

Je ne m'attarde pas, juste le temps de m'arroser avec une petite bouteille d'eau et d'en prendre une pour moi. Je constate à ce moment là qu'aller le chercher va être dur, il semble un peu plus en jambes que moi, donc malheureusement je me résigne à parcourir les 5 derniers kilomètres en essayant de maintenir un rythme pour conserver cette 4ème place.

Un dernier temple sur notre parcours, on le contourne, des touristes sont là pour encourager les coureurs, il faut enjamber quelques racines et donc faire preuve de vigilance car la fatigue commence à s'installer. Ce temple est inachevé, les travaux ne reprirent jamais, d'où l'aspect "brut" de ce temple, qui est construit en grès et latérite, donc propice à la sculpture des superbes bas-reliefs khmers.

Puis c'est le décompte des kilomètres, première pancarte "5 km", sur ces longues lignes droites, où je me force à maintenir un rythme et tout en voyant le 3ème me distancer un peu plus.

Ces lignes droites me dégagent la vue et me permettent de regarder régulièrement derrière, pour voir cette fois-ci si ça revient ! Et non, personne en vue à l'approche de la pancarte "km 4", j'essaye tout de même de maintenir une moyenne de 11,5 - 12 km/h, les jambes se durcissent mais l'arrivée est proche maintenant et je sais que la petite famille sera là pour faire le finish !!

Je continue de me retourner régulièrement pour être sûr de finir sereinement, puis à un peu moins de 2 km de l'arrivée on passe par la porte Est d’Angkor Thom la cité royale construite par Jayavarman VII un roi bouddhiste de l'Empire Khmer, à la fin du XIIe siècle et au début du XIIIe siècle, après la conquête et la destruction d'Angkor par les Chams. Son nom actuel, Angkor Thom, signifie « la grande cité ». Elle est le témoin de la grandeur de l'empire.

Après cette parenthèse d'histoire, place au finish avec ma petite famille qui m'attendent à quelques hectomètres de l'arrivée, c'est génial j'adore ces moments, ils m'encouragent ainsi que la femme de Benoît qui est là aussi avec sa fille pour attendre son cher et tendre !

Je parcourrai ces derniers mètres avec mes enfants, sous l’œil des photographes de l'arrivée ainsi que des encouragements des personnes de l'organisation, un super moment de partage pour franchir la ligne en 2h36' 4ème de ce 32km, une belle revanche sur 2018 !

J'ai droit à ma médaille et au micro pour les impressions de course !! Maintenant direction la réhydratation

 

Mon arrivée
Mon arrivée
Mon arrivée

Mon arrivée

Maintenant direction la réhydratation avec Le Fruit, un peu de houblon et une bonne séance de massage pour faciliter la récupération !!

On se retrouve avec les copains qui en ont fini aussi avec la course, Laurie qui arrive quelques minutes derrière moi et Benoît qui explose son objectif  en 3h05' !

On patiente un peu en attendant l'arrivée des enfants cambodgiens de l'association Monsieur Nez Rouge puis place à la remise des récompenses avant d'aller à l'hôtel se rafraîchir car ici sur la terrasse des éléphants il fait très chaud !!

Ultra Trail d'Angkor - Jungle Trail 32 km
Ultra Trail d'Angkor - Jungle Trail 32 km

Je repartirai avec un joli souvenir de l'UTA, un grand merci à toute l’organisation ainsi qu'à Jean-Claude et Dominique pour leur gentillesse et générosité.

On me tend le micro pendant la remise des prix pour présenter mon projet solidaire de cagnotte pour l'association Monsieur Nez Rouge dont la remise du chèque "virtuel" a eu lieu un peu plus tard dans l'après-midi et pour laquelle j'aurai récolté 949€ (911€ TTC après la retenue de 4% de Leetchi) !

Je tenais aussi à remercier ma petite famille fidèle supporter avec qui ça fait plaisir de partager ces moments sportifs, mais aussi à toutes les personnes de près et de loin qui m'ont envoyé leurs bonnes ondes !!

Prochain objectif dans les Monts d'Or sur le 40km du Trail des Cabornis où l'on va retrouver les copains !

Ultra Trail d'Angkor - Jungle Trail 32 km
Ultra Trail d'Angkor - Jungle Trail 32 km
Ultra Trail d'Angkor - Jungle Trail 32 km
Retour à l'accueil