Run in Lyon - Semi marathon

Publié le par Greg Chamberland

Run in Lyon - Semi marathon

Une course un peu différente de ce que j'affectionne et ai l'habitude de faire, mais ça a du bon de changer les habitudes qu'on dit !

Alors j'ai décidé de m'aligner sur le semi marathon de Lyon, pour plusieurs raisons !!

Le semi de Lyon à toute une histoire pour moi, ce fût mon premier dossard en octobre 2010, après 4 semaines d'entraînement, à mes débuts en course à pied. Je l'avais fait avec des amis, qui m'avaient entraîné là-dessus...et je m'en rappelle encore de mes 2h11' d'effort !!!

Depuis les années ont passé, les km se sont enchaînés et ma petite expérience s'est enrichie !!

L'objectif de cette année, est de me faire une bonne séance de vitesse, dans le but de préparer les échéances qui vont suivre, à savoir le marathon des Causses aux Templiers le 21 octobre, un trail de 38km et 1600m de D+ tout proche du viaduc de Millau ainsi que la SaintéLyon  Solo 72km et 2000m de D+ pour clôturer l'année !

 

Run in Lyon - Semi marathon
Run in Lyon - Semi marathon

La veille ce fût la récupération du dossard sur la place Bellecour, quand tu arrives, tu te rends compte déjà de l'ampleur de l'évènement...un monde de folie ! Au total c'est 35 000 personnes, sur les 3 courses (10km, semi et marathon), avec une obligation de venir récupérer le dossard au plus tard la veille ! Tout cela se traduit par 200 à 300m de file d'attente sur la place et sous la pluie ... j'avoue ça ne donne pas trop envie !

Néanmoins, ils sont super bien organisés, donc la récupération se fait assez rapidement, suivi de la récupération du tee-shirt et d'un petit tour très furtif sur le salon !

Le lendemain, je me dirige au départ en bus pour éviter de galérer à trouver une place, je dépose mon sac à dos bien à l'avance dans les SAS à sacs, puis je tombe la veste...il est 7h30 du matin, à 1h du départ, il ne fait pas très chaud mais il ne pleut plus et je suis en débardeur !!! :-)

Je file en direction de la ligne de départ, il faut rentrer dans les SAS pas trop tard pour être bien placé. Je n'ai pas trop de référence semi récemment si ce n'est un 1h24' au semi de Beaune qui est vallonné, l'année dernière. Une perf que j'aurais pu fournir, ce qui m'aurait permis de me retrouver dans le SAS juste devant, le SAS rouge inférieur à 1h35'...mais je n'ai pas fait attention à cette précision au moment de l'inscription et j'avoue je n'ai pas trop l'habitude !!

Dommage, je ne retrouverai pas les quelques potes que j'avais prévu de voir au départ, qui auraient pu me servir de bon lièvre. Sur le trajet, je retrouve quelques connaissances (Hugo, JP, Dom), on échange un peu, puis je file m'échauffer, car il va falloir prendre un gros départ, donc autant être bien chaud !

Je retrouve sur place une connaissance aussi, Mika, on s'échauffe ensemble, puis on rentre dans le SAS d'1h35', on essaye d'avancer au max, nous sommes juste derrière le SAS rouge de moins d'1h35', on est pas mal.

Maintenant il reste 20' à patienter avant le départ, c'est long mais ça passe, l'animateur fait passer le temps.

Puis le départ des élites et du SAS rouge est donné, le nôtre sera 5' plus tard, pour fluidifier le trafic car nous sommes le semi et le marathon à partir en même temps ! Le 10km partira un peu après ! Cela représente quand même un peu moins de 15 000 personnes à faire partir en plusieurs vagues !

Le décompte est donné pour nous, on se souhaite bonne course avec Mika et c'est parti.

Je m'étais donné quelques temps de passages en tête pour finir en 1h22'...

Les premiers hectomètres sont denses, il faut slalomer, éviter les baskets dans les genoux du coureur de devant, bref j'arrive à me frayer un passage et une allure au bout de 200-300m. Les premiers km sont avalés rapidement, le public est bien présent on est sur les quais de Saône, l'ambiance est bonne.

Je suis sur une allure inférieure à 4' au kilo, je passe le 5ème km en 19'08" bien dans mon timing fixé (19'25"), l'allure est bonne, je me sent bien.

Prochain check dans ma tête au 10ème km, je suis en vitesse de croisière, pas mal de coureur autour de moi, j'en remonte pas mal, j'arrive à me caler dans la foulée de certains, ça passe plutôt vite et bien. Je passe au km 8 en 31' soit 5" d'avance sur le temps que je m'étais fixé, le 10ème approche, là en général où on fait un point d'après les spécialistes !!

Je passe le km 10 en 39'10" (un peu moins de 20" de retard cette fois-ci par rapport à mon timing !...

Nous sommes à la hauteur du restaurant Paul Bocuse, on tourne sur le pont pour traverser la Saône et repartir en face dans l'autre sens, l'ambiance est bonne il y a beaucoup de monde. Je pense à m'hydrater, mais pas assez, les km défilent trop vite, je ne suis pas trop habitué !

J'essaye d'allonger un peu la foulée, je suis passé juste au-dessus de l'allure 4' au km...pas d'affolement, je continue ma course et ferai le point au 15ème !

Mais je commence un peu à "piocher" comme on dit, je commence à sentir un peu de fatigue dans les jambes, les km défilent encore bien, mais l'allure commence à baisser ...

J'essaye de m'accrocher, je me motive, j'essaye de trouver des lièvres pour suivre le rythme, c'est dur à cette allure, puis je passe le 15ème km en 59' et 39 ", soit plus d'1min et 20" par rapport à ma prévision...ça devient dur aussi dans la tête !

Je sent que la fin va être difficile pour tenir une telle allure, on approche du tunnel de la Crois-Rousse, il y a pas mal de monde au bord de la route, je croise Pierre un pote qui m'encourage (merci), juste avant d'entrer dans le tunnel qui fera 2 bornes !

Sous le tunnel, je n'ai pas trop de repères, je le connais bien, c'est assez sombre, je ne peux donc pas trop regarder la montre, mais je sent que ça commence à être dur, je n'arrive pas à accélérer, c'est frustrant !

J'ai le cardio et musculairement tout va bien, mais c'est comme si vous étiez pied au plancher et que ça n'avançait plus, une drôle de sensation !!

On sort du tunnel, km 18 environ, un coup de frais nous tombe dessus (et oui il faisait bien bon dans ce tube), un coup d'œil à la montre et la je continue à me rendre compte que mon objectif de départ s'envole littéralement et impossible d'avoir le regain d'énergie de la fin pour aller compenser ces petites pertes de min et de secondes ! Maintenant, il va falloir, finir en limitant la casse comme on dit !! Je passe donc au km 18 en 1h12' et 12" soit 2' et 15" de retard ...

La fin elle se passe à longer le Rhône, petit coup de cul pour passer le pont Morand vers l'Opéra, je vois Caro, une copine qui m'encourage (merci Caro), je me rentre dedans car il faut à tout prix limiter les dégâts !!

J'approche du 19ème km, on arrive sur la place des Terreaux, où l'organisation nous fait contourner une barrière...moyen car on baisse l'allure pour passer ce 180°, puis la relance est dure, pour descendre la rue de la République, où le public se densifie à l'approche de la place Bellecour ! Je passe le km 20, en 1h20' et 48", du retard s'est encore accumulé car j'aurais dû passer en 1h17'43" soit plus de 3' de perdu encore ...

Je continue à donner ce qu'il me reste, le public nous encourage, c'est sympa, puis j'approche de la place Bellecour, que l'on contournera par la droite, j'essaye de tout donner (enfin ce qu'il me reste :-)), j'entends et vois Eva & Ben qui m'encouragent (merci), un petit signe de la main, puis ma chérie avec les 3 loulous sont là aussi, je donne tout dans la dernière ligne droite pour franchir la ligne en 1h26' et 16", 317ème sur les 11170 finishers !!

Forcément déçu, je retrouve une ou 2 connaissances, on échange, puis je retrouve surtout mes plus fidèles supporters, avant de vite aller me ravitailler un coup, croiser d'autres connaissances, me changer pour ne pas chopper froid et rentrer prendre la douche !

Bilan mitigé, malgré un résultat honorable et sans préparation spécifique ! Je pense qu'il est bon de faire une ou 2 séances par an comme celle-ci mais ça n'est quand même pas ce que j'affectionne le plus !! :-)

Avec un peu de recul et d'analyse, j'aurais dû m'hydrater un peu plus (je suis passé tout droit devant chaque ravito), je n'ai même pas tout bu mes 300mL du départ et j'aurais dû me prendre un gel ou 2 que j'avais sur moi en plus qui m'auraient sûrement redonné un coup de fouet pour mieux gérer entre le 10ème et le 15ème, ainsi qu'après !

Ce n'est pas très grave, ce n'était pas un objectif en soi, ce fût une bonne séance de vitesse tout de même et une expérience de plus !

 

Run in Lyon - Semi marathon
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article