La spéciale du Lac de Vouglans

Publié le par Greg Chamberland

Souvenir grâce au photomaton

Souvenir grâce au photomaton

Ce dossard n'était pas prévu dans le planning, mais ma petite famille étant partit dans le Sud en milieu de semaine pour quelques jours, les vacances n'étant pas encore pour tout de suite, je me suis décidé de venir faire la spéciale du lac. Une toute première édition, de 26km avec un peu plus de 600m de D+.

Normalement je devais monter avec mon pote Greg de la team qui lui devait faire le 39km et qui n'a malheureusement pas pu s'y rendre à la dernière minute. C'est donc tout seul que je ferai l'aller-retour faire ma course, profiter une fois de plus des paysages et des sentiers jurassiens qui me sont si chers !!

Départ de bonne heure de la maison, arrivée sur place un peu avant 10h pour un départ prévu autour des 10h30.

Le concept de cette course est tout nouveau pour moi et plutôt original. Sur les 26km, il y a 5 tronçons qui seront chronométrés, dont les organisateurs nous réservent la surprise des distances et des profils, on nous annonce juste qu'ils représentent au total environ 10km.

Les départs vont donc s'échelonner entre 10h30 et 11h45, je pars donc le temps de récupérer mon dossard et finir de me préparer, dans la 3ème vague autour des 10h45.

Les vagues sont de 20 coureurs pour fluidifier le trafic. J'ai une connaissance, Yannik Poletti du TTJ part dans la vague d'avant !

 

Tout sourire au départ

Tout sourire au départ

Les consignes sont données, puis le départ est donné, ça part tout tranquille, ça change des départs à bloc, on trottine en légère montée, on cherche un peu notre chemin car le sentier peu baliser au départ, que l'on fini pas trouver, c'est un tout petit chemin en montée qui nous amène sur un chemin un peu plus large avec cailloux en montée progressive. Je prends les commandes sur un rythme correct mais sans trop forcer non plus car on à 4km de chauffe avant d'arriver à la première spéciale chronométrée.

Ce principe de course t'offre 2 possibilités, soit tu "cueilles des champignons" entre les spéciales et tu donnes tout sur les tronçons, soit tu fais ta course sur un bon rythme (mais légèrement en dessous de ce que tu donnerais sur une course chronométrée du début à la fin), puis tu donnes tout sur les spéciales, en mode fartlek, j'opte donc pour la 2ème option, car j'avais envie de maintenir un bon rythme pour aborder les spéciale sans un trop gros changement de rythme.

En revanche ce format peut se partager en famille ou entre amis sans avoir nécessairement le même niveau car on peut faire ses spéciales solo et attendre son ou ses coéquipier(s) entre les spéciales. De plus, c'est une bonne occasion pour les personnes qui ne connaissent pas la région, de profiter un max des paysages et points de vue que l'organisation nous avait concoctée !!

Du coup, je suis en compagnie d'un autre coureur avec qui on échange, il vient de Saône et Loire, il semble avoir un bon petit niveau (il m'indique avoir bouclé son dernier marathon en 3h), on se fait la remarque qu'on est peut-être un poil soutenu à l'approche des spéciales.

Finalement on reste sur ce rythme correct et on arrive sur le premier tronçon !

Deux personnes de l'organisation sont là, pour nous expliquer le détail de ce qui nous attend, 2,1km sur faux plat descendant, je bip dans le boîtier et gaz. J'allonge bien la foulée, le collègue est derrière, ça suit bien, il faut être vigilant car ça reste du trail donc attention aux cailloux et racines, mais ça passe plutôt bien, la montre m'indique des moyennes inférieures à 4' au kilo, puis ça y est on arrive au bout, on re bip, ça y est un tronçon de fait !!! Une bonne élévation du cardio, puis on réduit le rythme, on passe le pont de la pyle, je reconnais bien les lieux car pour la petite histoire c'était les derniers km de ma 2ème étape de mon défi dans le Jura que j'avais parcouru avec mon padre, un bon souvenir !

On s'accorde quelques hectomètres de plus sur cette portion non chronométrée (heureusement), car le tracé nous fait passer vers l'embarcation des bateaux, alors que nous étions sur la route. On retrouve rapidement le parcours, puis on se dirige vers un léger coup de cul, petite descente avant d'attaquer une montée progressive. On lève à peine le pied, mais on maintient un bon rythme, on continue à échanger et à faire connaissance. Les km défilent, puis on arrive au pied du 2ème tronçons chronométré, une descente de d'un peu moins d'un km (alors qu'ils nous annonçaient un peu plus), mais apparemment les bénévoles se sont un peu plantés !! A ma grande surprise, après avoir dévalé la descente je me retrouve à biper déjà ma puce...le collègue quelques mètres derrière me rejoint, puis on se fait la remarque, il est passé vite celui-là !!

On repart sur un léger plat, puis un petite bosse que l'on passe en alternant marche active et course, inutile de se griller non plus, il reste encore 3 spéciale. Je m'étais donné 2h30' pour tout boucler et visiblement je suis dans mon temps fixé.

On arrive au-dessus de la passe, on est sur des singles très sympa, on surplombe le lac, c'est juste magnifique, on profite furtivement des paysages et on reste concentré en attendant patiemment la suite !! On est toujours ensemble avec Thierry, il admire rapidement les points de vue également, car on reste sur un bon rythme. On a remonté pas mal de coureurs des 2 vagues précédentes puis on arrive au niveau du 3ème tronçon, l'organisateur nous demande si on veut biper tout de suite, on répond que oui (car on aurait pu faire un peu de tourisme à regarder le lac, mais on a en effet pas pris le temps). On bip et gaz, je pars assez fort, je distance un peu Thierry du coup, cette spéciale fait 1,6km de mémoire et relativement plate, mais de toute beauté ! On va alterner des virages à gauche, à droite, un vrai slalom du type enduro entre les arbres, sur un single super bien tracé, un vrai régal !

Je bip auprès de 2 petits jeunes de l'organisation et repars seul Thierry est derrière, je continue sur mon rythme tout va super bien, j'adore ce mode fractionné, c'est plutôt sympa. Dans ma tête, je me dis on va bien se prendre une bosse dans tout ça...

 

Vue du lac, Pont de la Pyle et le port prise sur le net !

Vue du lac, Pont de la Pyle et le port prise sur le net !

J'avance seul du coup, à l'approche du ravito de la Tour du Meix, on est au 14ème km, je fais un stop rapide histoire de remplir une flask, m'alimenter un peu et je repars aussitôt, Thierry arrive tout juste, je lui dit à toute !

Puis je repars sur route, avant de poursuivre sur un petit chemin blanc, je remonte quelques coureurs, puis Thierry me rejoint. On arrive ensemble au 16ème km au 4ème tronçon, je lui demande si ça va, il me fait savoir que oui mais que ça commence à tirer un peu !

On bip pour l'avant dernière spéciale, j'allonge la foulée, il fait 2,8km en descente légère avec léger coup de cul sur la fin, ça passe plutôt bien, même si on sent qu'on a déjà bien allumé, mais ça va bien ! Thierry à réduit un peu la voilure, je ne le vois pas. Je bip et repars aussi sec, il reste un peu moins de 8km tout va bien, je pense à bien m'hydrater, je remonte un coureur, on s'encourage, je suis sur un chemin à découvert, on sent que le soleil commence à chauffer !

La suite c'est un légère descente, un coup de cul puis une petite descente en bas de laquelle on retrouve le départ de la dernière spéciale...et la surprise, la voici la spéciale à bosse !! Je pars seul, sur 1,6km dont une bosse de presque 100m de D+ en très peu de temps, un bon casse pattes, que je vais négocier en alternant la marche et la course car il y a des passages à 28%, je ne lâche rien, je relance aussitôt au-dessus pour finir le tronçon a bloc !

Maintenant il va falloir dérouler, gérer mais sans pression car les spéciales sont terminées. Le but étant de finir bien en allant chercher un temps au global correct. D'après la montre mon objectif du départ devrait être atteint ! Je passe le 22ème km en moins de 2h soit plus de 11km/h de moyenne avec la casi totalité du D+ de fait, plutôt satisfait !

Je poursuit sur un chemin où au loin je distingue un ravito ainsi qu'une connaissance du TTJ que j'avais vu au départ, il était parti dans la vague d'avant, Yannik Poletti. Je constate aussi un ravito, que je passerai tout droit, je suis au 23ème km, je traverse une route et continue sur un chemin à travers champ avant de rejoindre Yannik à l'entrée d'un bois !

On échange un peu, on fera la suite ensemble en jouant un peu au chat et  à la souris mais inutile de partir devant car on est non chronométré sur cette portion.

On court ensemble, il me demande à quoi ressemble la suite, je lui dis que c'est majoritairement descente, plat le long du lac et léger coup de cul pour finir ! Il me distance légèrement dans la descente, puis reviens sur lui sur le plat, pour prendre les devants sous forme de relais le long du lac, on entend le speaker, l'arrivée est toute proche, on arrive à la sortie du single sur un petit chemin blanc, le léger coup de cul avant de franchir la ligne sous le regarde de mes parents qui étaient arrivés assez tôt, surpris que j'arrive déjà en 2h19' !

Je félicite Yannik, le speaker, Trooper Seb Jouanneau que j'avais connu à l'UTTJ me demande immédiatement mes impressions, on fait la petite photo avec Yannik, puis Thierry arrivera un peu plus de 10' plus tard, je le féliciterai également, car on aura fait un bon bout de chemin ensemble ! J'échange sur ma course avec les parents, je suis le 3ème de la spéciale à avoir franchi la ligne mais il reste encore du monde et ça ne veut rien dire car nous sommes classés sur la somme des spéciales ! Mais je suis satisfait de ma course, j'ai profité un max, avec d'excellentes sensations malgré un UTTJ pas si loin !!

Place ensuite au photomaton pour la photo souvenir avec le lac en arrière plan, la douche puis le repas d'après course partagé avec mes parents qui avaient prévu leur repas.

Puis on profite ensuite pour aller se placer en bordure du lac, se baigner avec au préalable un petit échange avec Seb Hours le vainqueur du 39km, une connaissance lyonnaise, une grosse pointure, qui pulvérise le record de l'épreuve au passage !!!

Puis on assistera ensuite aux différentes arrivées du 8km off, du 17km, on en profitera pour échanger avec quelques connaissances, pour terminer cette belle journée au restau tous les 3 au Regardoir, magnifique lieu avec un point de vue superbe au-dessus du lac, avant de reprendre la route pour rentrer à la maison ! Cette journée fût l'occasion aussi de rencontrer pas mal de connaissances qui font toujours plaisir à discuter.

Prochain dossard sera début octobre sur le semi de Lyon histoire de faire un peu de vitesse. Je vais réduite le volume d'entraînement sur le mois d'Août, croiser avec du vélo et des balades en montagne en famille !

 

L'arrivée et panoramique du lac
L'arrivée et panoramique du lac

L'arrivée et panoramique du lac

Commenter cet article