Clin d'oeil à mon grand-père - Un défi personnel

Publié le par Greg Chamberland

Clin d'oeil à mon grand-père - Un défi personnel

Comme vous le savez toutes et tous, je suis très attaché à mes racines jurassiennes et apporte énormément d'importance à la famille.

Nous sommes situés avec toute ma petite famille au sud-ouest de Lyon et nous remontons dans le Jura une fois par mois environ.

Il m'est déjà arrivé de le faire 3 fois en vélo, en guise de sortie longue, un joli périple de 155km, mais cette année j'ai décidé de le faire différemment, ça sera en courant !

Je suis un ancien footeux et j'ai commencé la course à pied en septembre 2010 (voir mes articles dans mon blog).

J'avais pour but de me prendre en main suite à une prise de poids assez importante, j'ai commencé avec 2 tours du parc de Lacroix Laval, soit 10km bouclé difficilement. Mais mon tempérament de persévérant a pris le dessus et je me suis accroché, j'ai recommencé, j'en ai redemandé, puis j'ai accroché mon premier dossard sur le semi-marathon de Lyon que j'ai bouclé en 2h11' (http://lesgones.overblog.com/semi-marathon-run-in-lyon-2010) puis les années ont passé, les temps se sont améliorés (sur ce même semi, j'ai gagné 21 min en 2 ans), la passion a augmenté jusqu'à aujourd'hui m'entraîner 5 fois par semaine, être encadré par un grand champion au profil atypique aussi sous le nom de Yoann Stuck et tenter de relever des défis toujours plus fous, augmenter progressivement les km (faire ma première SaintéLyon en 2013), tout en restant raisonnable car il ne faut pas se griller pas excès de confiance. 

J'adore la nature, les saisons, le calme, je me retrouve donc plus dans la pratique du running nature (trail) que la route, mais cette année je vais m'inscrire sur le Run in Lyon, version semi-marathon pour aller chercher un temps sympa et faire un peu de route fait aussi travailler la vitesse, c'est un bon complément.

Cette année j'ai donc décidé de passer la barre des 100km, j'ai donc postulé à la fameuse CCC (Courmayeur - Champex - Chamonix : 101km et 6100m de D+ autour du Mont-Blanc), mais le tirage au sort ne m'a pas été favorable. Je me suis donc engagé sur l'UTTJ (111km et 5700m de D+ dans le Jura sur 2 jours http://uttj.fr/)

Après avoir fait une petite introduction, je vais entrer dans le vif du sujet.

 

Hôpital des armées Desgenettes avant/après
Hôpital des armées Desgenettes avant/après

Hôpital des armées Desgenettes avant/après

J'ai un défi un peu fou à relever, mais tant qu'on est sur nos 2 jambes, avec un cœur qui bat et une tête qui fonctionne on est loin d'imaginer ce que le corps peut accepter. C'était un peu aussi le but de mon introduction, que tout est possible, il faut juste avoir de la volonté et ne pas brûler les étapes.

J'ai donc décidé cette année, au mois de juin précisément, de relier à pied (courant/marchant) l'hôpital des armées Desgenettes anciennement situé à Lyon quai Gailleton (69) à l'Abbaye de Baume-les-Messieurs (Jura 39).

Pourquoi?

Je vous l'explique plus bas, mais avant tout, un peu d'histoire sur mon point de départ et mon point d'arrivée :
Au début du XIX° siècle une "salle militaire" accueillait les soldats malades à l’Hôtel-Dieu.
Le premier hôpital militaire de Lyon est ouvert en 1831 sous le nom d’Hôpital de la Nouvelle Douane, quai de la Charité, aujourd’hui quai Gailleton, dans un ancien couvent devenu établissement des douanes, puis caserne pendant la Révolution.

L’hôpital militaire de la Nouvelle Douane est rebaptisé en 1888 Hôpital militaire Desgenettes. L’hôpital occupera les locaux pendant 115 ans jusqu’en juin 1946, date d’ouverture du nouvel hôpital Desgenettes dans le quartier du Vinatier. Les bâtiments de l’ancien hôpital ont été démolis pour faire place au Sofitel.

Pour plus de détails si ça intéresse du monde, vous pouvez vous rendre sur ce lien : http://www.museemilitairelyon.com/spip.php?article155

 

Abbaye de Baume-les-Messieurs et vue sur la maison de mon grand-père paternel (1ère cour de l'Abbaye)
Abbaye de Baume-les-Messieurs et vue sur la maison de mon grand-père paternel (1ère cour de l'Abbaye)

Abbaye de Baume-les-Messieurs et vue sur la maison de mon grand-père paternel (1ère cour de l'Abbaye)

L'Abbaye Saint-Pierre de Baume-les-Messieurs est une ancienne abbaye bénédictine située dans la région de Franche-Comté, sur le territoire de la commune de Baume-les-Messieurs, dans le département du Jura.

Les premières mentions de Baume datent du IXe siècle, au moment où se restaure un ancien monastère sous la direction de l'abbé Bernon venu de Gigny qui partira ensuite de Baume en 909-910 pour fonder la grande abbaye bourguignonne de Cluny. D'abord « Mère de Cluny », Baume en deviendra, non sans conflits, la fille au XIIe siècle.

Appelée « Baume-les-Moines » jusqu'au XVIIIe siècle et dédiée à Saint-Pierre, l'institution sera longtemps prospère et constituera l'une des plus importantes abbayes de Franche-Comté avant de tomber en commende au XVIe siècle et de décliner en se sécularisant au XVIIIe siècle puis de disparaître à la révolution. Les bâtiments conservés (église, résidence de l'abbé, maisons cononiales, cours avec fontaine…) datent de différentes périodes et témoignent d'une implantation monastique marquante dans un site typiquement jurassien de reculée.

Alors pourquoi un tel défi ?

Mon grand-père a été blessé de guerre 1939-1945, le 15 juin 1940 dans le Nord-Est de la France, la lettre ci-dessous qu'il a rédigé à ses parents en témoigne. Il a donc été récupéré par des promeneurs, pour lui faire un pansement de fortune, puis ils l'ont fait hospitaliser dans un hôpital de campagne avant d'être rapatrié sur Lyon, à l'hôpital Desgenettes.

Une fois "soigné", il s'est enfuit de l'hôpital et est rentré à pied au domicile de ses parents à l'Abbaye de Baume-les-Messieurs. Il vivait donc caché jusqu'à la fin de la guerre pour ne pas être embarqué par les Allemands.

Je n'ai malheureusement pas pu en discuter avec lui, je ne l'ai pas connu suffisamment longtemps pour aborder ce sujet, mais mon père m'a raconté l'histoire et ça m'a beaucoup touché.

C'est un signe de courage, d'abnégation qui a fait de lui un grand homme et à qui je dois encore le plus grand respect pour tout ce qu'il a fait et ce qu'il nous a laissé.

Lettre de mon grand-père rédigée à ses parents

Lettre de mon grand-père rédigée à ses parents

Mon idée est donc de partir de là où se situait l'hôpital Desgenettes à l'époque, donc quai Gailleton à Lyon, sur les quais du Rhône en direction du Nord-Est de Lyon pour un périple de 2 jours et demi.

La balade est ouverte à toutes les personnes qui voudront se joindre à moi pour faire un bout de chemin à pied ou à vélo, vous êtes toutes et tous les bienvenu(e)s, ça ne sera pas une course mais un trip basé sur le partage.

Je vous propose la trace pour celles et ceux qui ont l'application Strava vous trouverez le lien de mon itinéraire (à peu de chose près car il se peut qu'il soit affiné)https://www.strava.com/routes/7222094, pour les autres je communiquerai régulièrement et je ferai quelques live pendant le périple histoire de vous faire partager mon aventure !

Le trajet fait 174km et un peu plus de 2300m de D+, je compte faire 2 étapes de 70km puis la dernière de 34km pour rejoindre l'arrivée.

Je ferai ma première halte à Neuville sur Ain dans un hôtel et ma seconde halte à Arinthod chez une connaissance, je compte faire entre 9h & 10h/jour tout compris (courses, marche si besoin & pauses).

Je vous attends donc nombreuses et nombreux sur le parcours ou derrières vos écrans pour partager ce moment qui me tient à cœur.

Clin d'oeil à mon grand-père - Un défi personnel

Commenter cet article

Olivier Guay 21/04/2017 17:39

C'est un beau défi, bravo ! j'adore l'idée que tu refasses le chemin suivit par ton grand père pendant la guerre.