Trail des Cabornis !

Publié le par Greg Chamberland

L'affiche

L'affiche

Ce week-end c'était le rendez-vous des runners lyonnais dans les Monts d'Or à 30min de la maison, un fief que j'affectionne par sa diversité de sentiers tous plus ou moins techniques les uns les autres, dans lesquels on peut se mettre des bonnes séances d'entraînements avec du D+ !

Mais dimanche matin, c'était l'heure de la course et le 2ème dossard de l'année. J'ai fait le choix de m'aligner sur le format intermédiaire, car le 40km me paraissait un peu tôt dans la saison pour le préparer correctement et j'ai préféré opter pour le 23km (22km en réalité) et un peu plus de 900m de D+, un format qui me correspond bien pour faire un bon travail de vitesse, de relances et de travail en côtes pour préparer au mieux mon premier objectif de l'année début avril, le 34km et ses 1100m de D+ du trail des reculées dans mon fief jurassien !

C'est donc avec sérénité et décontraction que nous nous sommes rendus sur place avec mon pote Greg de la team des Monts du Lyonnais (lui était sur le 40km), accompagné de Christian un second membre et d'un champion dans la voiture sous le nom de Robin Cattet de team HOKA (qui fera 5ème sur le 22km et 3ème l'année dernière !!). L'ambiance est bonne, on déconne, on fait connaissance avec Robin, un mec super humble et fort sympathique !

On arrive bien en avance, on est serein, on prend notre café tranquille, on récupère le dossard, un salut à nos copains de la Cryo, Alex & Yoann, puis on file se changer à la voiture. Je retrouve aussi les potes du Town To Trail & Co, Régis, Yo, Carlos, Micka, Fab, Jérôme, c'est top, on fait connaissance et on en profite pour immortaliser l'instant en guise de dédicace à notre coach Yo Stuck qui n'a pas pu être présent !

Une partie des membres du Town To Trail & Co avant le départ (manque Fab qui était bien présent sur la course)

Une partie des membres du Town To Trail & Co avant le départ (manque Fab qui était bien présent sur la course)

Ensuite, place à l'échauffement, on fait quelques foulées en légère montée car le départ, non seulement ça va partir vite mais aussi sur un faux plat montant avant d'attaquer la première bosse, alors il va falloir être prêt !

A l'approche du départ, on se rapproche de la ligne et on se place au 2ème rang avec Greg, on se souhaite bonne course, idem avec les potes du TTT qui sont juste derrières, il y a du beau monde sur la ligne au 1er rang, un gros plateau aujourd'hui avec quelques belles têtes d'affiches, puis le décompte est donné !

C'est parti, ça part assez vite, il faut faire preuve de vigilance car on est au coude à coude pour se faire sa place, puis ça y est on file sur une route relativement large où on peut prendre son rythme rapidement. Je suis avec Greg, on va faire le premier km ensemble, puis il me détachera progressivement dans la première bosse. J'aimerais le suivre, mais il est plus fort, alors je m'accroche mais je resterai en retrait, je ne vais pas me griller et j'entre dans ma bulle ! On est sur un chemin assez large, en côte avec quelques caillasses, mais ça se court bien, je suis à mon rythme. Il y a pas mal de coureurs autour de moi, du 23km et du 40km, on ne sait pas encore bien qui fait quoi, on y verra plus clair à la bifurcation du 15ème !

Le départ et la première bosse au train !!
Le départ et la première bosse au train !!

Le départ et la première bosse au train !!

Je maintiens un bon rythme en côte, on prend 333m de D+ sur les 5,6 premiers km, ça permet d'y voir tout de suite plus clair. Sur le plat, j'allonge la foulée, puis on repart en montée par la route du Mont Verdun. A ce moment un coureur me rejoins, je l'avais rencontré sur une course l'année dernière déjà dans les Monts d'Or, puis revu aux Coursières en début d'année, alors on fait un bout de chemin ensemble, voir même presque toute la course car il arrivera un peu moins d'une minute avant moi, je l'avais tout le long en ligne de mire.

La montée se passe bien, puis au-dessus on bascule en descente, on allonge la foulée histoire de soigner le chrono, puis on bifurque sur la droite dans un petit chemin, type single vallonné légèrement, on peut maintenir un bon rythme, on discute avec Antoine, puis il se tient à quelques mètres devant moi.

On se lance ensuite dans une descente assez technique avec pas mal de caillasses et de racines, je reconnais bien les lieux pour y être déjà passé lors d'une reco, il faut faire preuve de vigilance pour les chevilles, mais ça passe bien. En bas, on bifurque à 180° à gauche pour repartir en légère montée, je remonte sur un coureur, on se dirige vers le Mont Narcel, je connais bien aussi ce passage pour l'avoir fait en rando familiale et en reco, il y a d'ailleurs une petite caborne sympa sur le bas côté. Puis on part sur un chemin à la perpendiculaire à droite, en descente, on est un petit groupe de 4, on descend à vive allure, pour rejoindre une toute petite portion de route, puis retour sur le chemin toujours en faux plat descendant, j'allonge la foulée, je regarde la montre je suis bien dans mes temps même en avance (estimation du départ 2h10'), je reste donc bien concentré et serein. Les sensations sont bonnes, je me fais dépassé par un coureur en descente que je reprendrai un peu plus loin dans une légère bosse pour se diriger vers une autre caborne, "la cabane Pointue", très belle caborne au passage en pierres dorées toute restaurée !

Puis au-dessus on bascule en légère descente avant de se lancer dans une bosse, majoritairement sur la route (malheureusement), mais ça permet de pousser sur les jambes pour bien grimper, l'occasion de mettre en application le travail fait à l'entraînement. Alors je me force à tenir un bon rythme dans cette bosse de 2,3km et 173m de D+, ça passe plutôt bien, je connais les lieux, habituellement je passe en entraînement par un petit chemin, mais aujourd'hui ça sera par la route que nous accèderons sous le Mont Thou sans monter jusqu'à la table d'orientation, mais en longeant sur un petit sentier plat assez roulant.

On repart sur un chemin un peu piégeur par endroit, en descente, pour rejoindre la bifurcation entre le 23km et le 40km. Puis légère portion de plat, où je maintiens un bon rythme, je remonte un coureur que j'ai en ligne de mire depuis de nombreux km, puis c'est la bifurcation, le 40km part à droite et le 23km à gauche, ça sera donc à gauche pour moi.

On est sur route l'équivalent de quelques mètres, puis on part à droite dans un tout petit sentier escarpé, avec pas mal de caillasses et en descente où je maintiens du rythme car je me sents vraiment bien et j'ai parfaitement confiance en mes pompes qui tiennent le pavé.

En bas, on salut amical d'un photographe amateur que je connais, sous le nom de Julien Lantuejoul qui me reconnait et hop c'est dans la boîte (merci Juju), puis on rejoint une toute petite portion de route pour attaquer une bosse que je connais bien sous forme de marches d'escaliers sous l'église de Poleymieux !!

 

Descente un peu sur la retenue, par prudence !

Descente un peu sur la retenue, par prudence !

Je trottine jusqu'au pied des escaliers, puis je passe en mode marche, je garde en ligne de mire le petit groupe de coureur devant moi à quelques hectomètres dont Stéphanie Duc, la première féminine qui est dans le groupe de 4 donc Antoine du début !

J'en profite pour me ravitailler tout en grimpant les marches d'escaliers sans trop perdre de temps, je suis confiant sur le temps, je suis autour des 12 de moyenne, donc très satisfait. On passe cette première partie qui fait ses 500m et 84m de D+ quand même, puis on contourne l'église, on retrouve la route, avant de rejoindre un chemin large, propre en faux plat descendant. Je connais bien les lieux pour y être déjà venu plusieurs fois en famille ou seul en entraînement.

Il y a plusieurs solutions pour rejoindre le haut, on bifurquera donc à gauche sur un petit chemin assez roulant, je dépasserai un coureur, on passera devant une caborne que je connais bien aussi, ça monte un peu (1km et 100m de D+), je passe quelques mètres en mode marche active, puis repasse rapidement en mode course, car finalement je peux le faire et je sais qu'il ne reste plus beaucoup à grimper.

Au-dessus, c'est une sorte de délivrance car je me rend raiment compte que je suis super bien, que j'ai encore du jus, que la course est bientôt finie et que je suis largement dans les temps !!

Je suis en 1h37' au 18,8ème km, il en reste un peu plus de 3 (car en réalité il y avait 22km), je me dis que je peux aller chercher les 1h50' !

Je me lance donc dans la descente qui suit, j'allonge la foulée, je suis sur un chemin assez propre, pas de risque inutile, tout va bien, puis léger plat, petit faux plat montant qui passe tout seul avant la dernière descente sur un petit chemin avant de rejoindre la route et le dernier km !

J'arrive sur route pour ce dernier km et là je vois 2 coureurs devant moi et un que j'entends me revenir dessus. Je ne réfléchis pas longtemps pour allonger la foulée, je suis bien en dessous des 4' au kilo, je remonte les 2 coureurs de devant sans me faire dépasser par celui de derrière, une sorte de sprint final pour terminer sur une bonne note et passer la ligne en 1h49' et 59" très exactement avec un grand sourire !!! :-)

Finalement ce fût un parcours de 22,1km et 945m de D+, assez roulant, peu boueux, technique juste ce qu'il faut pour s'amuser et bien organisé.

 

La photo souvenir à l'arrivée.

La photo souvenir à l'arrivée.

Je file voir mon classement, je termine 42ème (sur les 637 finishers), j'en suis ravi. Je remarque surtout une connaissance sur place qui me fera la remarque que j'arrive assez frais, je ne me suis jamais mis dans le rouge, ce n'était pas le but aujourd'hui, ce n'était pas un objectif, mais plutôt une course intégrée à un bloc d'entraînement à faire à la sensation.

Il s'avère qu'aujourd'hui les sensations furent très bonnes, les jambes ont bien répondu, j'en ai donc profité et avec un max de plaisir !! Je remercie mon coach Yo Stuck pour ces plans d'entraînements et ses précieux conseils qui me permettent de progresser humblement.

On se félicite avec les copains avec qui on a fait course "presque" ensemble, je file me ravitailler et je vois arriver les compères du Town To Trail (Yo, Micka et Jé) qui en finissent aussi à quelques minutes derrière moi, c'est top on est les 4 dans un mouchoir de poche, je file les féliciter et on immortalise l'instant !!

Une partie du Town To Trail à l'arrivée Jé, Yo, Greg et Micka (Fab finira en 2h31', bravo à lui, il gagne 26' par rapport à 2015)

Une partie du Town To Trail à l'arrivée Jé, Yo, Greg et Micka (Fab finira en 2h31', bravo à lui, il gagne 26' par rapport à 2015)

Puis place à un verre de l'amitié, pour fêter ça et retrouver les copains de la Cryo autour d'une bonne binouse. On en profite pour faire un peu de pub pour la Cryo, je retrouve Christian (des Monts du Lyonnais) qui finalement a bifurqué sur le 22km et je file me changer.

Je retrouverai ensuite Greg sur le parcours pour faire le dernier km avec lui car le moral en avait un peu besoin. Il termine quand même ses 40km en 3h30' à la 17ème place, bravo champion !

Puis place au repas d'après course, dans la bonne humeur, on refait la course, puis à la sortie de la salle, en compagnie de Fab, je croise Reg et Carlos qui en terminent avec leur 40km en 4h34', bravo les gars, je les félicite et me sauve retrouver Greg qui nous ramène à la maison.

Prochaine course, la foulée Vourloise le 19 mars (21km vallonné) avec les foulées de Beauregard, pour travailler la vitesse, à 2 pas de la maison avec l'envie de faire au moins aussi bien voir mieux que l'année dernière, je n'en dis pas plus !!! :-)

Au stand CryoReflex

Au stand CryoReflex

Publié dans Courses 2017

Commenter cet article