La Foulée Vourloise

Publié le par Greg Chamberland

La Foulée Vourloise

Dimanche dernier avait lieu la Foulée Vourloise, à 2 pas de la maison, une course inscrite au challenge des foulées (je ne le joue pas cette année), mais qu'importe, j'avais envie de retrouver les copains et copines de l'association pour passer un bon moment.

Cette course n'était pas prévu à la base dans mon planning, mais je l'ai faite aussi pour travailler ma vitesse, mes relances et aller chercher un meilleur résultat que l'année dernière qui avait été déjà correct (1h27' et 7ème au scratch). Après quelques échanges avec Yo (mon coach), il est ok sur le principe, on modifiera juste un peu le plan d'entraînement des 2j qui ont précédé la course et le lundi qui a suivi car la priorité reste le trail des reculées début avril en guise de premier objectif de l'année !

Rdv donc sur place dimanche matin, j'avais récupéré mon dossard la veille pour être plus serein et j'en avais profité pour partir à bicyclette avec ma fille dans le porte bébé !! :-)

On fait la photo de groupe, puis direction l'échauffement car nous sommes à 30' du départ et vu l'allure à laquelle ça va partir, il va falloir être chaud !! 

Photo de groupe

Photo de groupe

Je m'échauffe donc sérieusement, je montre le départ à mon petit voisin Hugo sénior, qui fait le 10km, on fait quelques hectomètres ensemble, puis je continue avec les copains des foulées avant de me diriger vers l'arche de départ.

Je me place devant, je salue Seb Hours (2 fois vainqueur de l'épreuve, ancien champion de France espoir de semi-marathon en 1h07', bref un grand champion, remplit d'humilité et de sympathie), j'en profite aussi pour échanger un peu avec Brieuc Pesselon un coureur de Terre de Running (qui finir 3ème, bravo), on fait connaissance, puis on se souhaite bonne course, place au décompte.

C'est parti, je suis aux avants postes comme prévu, derrière Seb, on part en même temps que ceux du 10km, ça fausse un peu les pistes et ça fait prendre un départ très rapide.

 

Le départ

Le départ

Le premier kilo se passe en 3'18" autant dire très rapide, je l'avais prévu comme ça, il y aura 2 boucles casi identiques, les 4 premiers kilomètres sont très roulants alors il faut envoyer pour ne pas perdre de temps, je passe en un peu plus de 14', je vois Seb qui s'est déjà bien envolé, mais il fallait s'y attendre, ça sera de nouveau le vainqueur du jour, il n'y a pas de secret !!

Je reste concentré, nous sommes un petit groupe, on maintient une bonne allure, on attaque la toute première "difficulté", une légère montée sur route assez longue avant de bifurquer dans un chemin assez technique avec cailloux, racines, crevasses etc...pas l'idéal pour une bonne pose de pied, mais je m'accroche, on prendre 50m de D+ sur 500m environ, un petit casse patte, avant de relancer sur le plat. Après ces allures précédentes, j'ai l'impression d'être scotché au sol !

Le groupe de devant s'est détaché, je me retrouve avec quelques coureurs à maintenir une bonne allure. On bascule en légère descente sur chemin, Brieuc me dépasse, puis on regagne la route, avant de rejoindre une portion de 2km en montée progressive, je croiserai Oliv Tritz qui m'encourage au passage, c'est super sympa (merci).

A ce moment là, je suis à la lutte avec un autre coureur, on fait route ensemble (il s'avère qu'il finira 4ème), je remarque au dossard qu'il est lui aussi sur le 21km.

Au coude à coude !!

Au coude à coude !!

Je m'accroche dans le petit coup de cul au milieu des vergers, il prend les devants, on sort du chemin pour rejoindre la route, de nouveau petit coup de cul, puis quelques légers plats, faux plat descendant, pour rejoindre la 2ème bosse du parcours, qu'ils ont légèrement modifié par rapport aux autres années, mais la fin de la bosse je la connais pour l'avoir déjà faite en entraînement plusieurs fois, ça passe assez bien.

La suite se passe majoritairement en descente, nous passons le 8ème km en un peu plus de 32', j'entends un coureur revenir sur moi dans la descente, j'allonge la foulée, mais il me dépasse, je décide de le suivre, puis on approche du stade où il va y avoir lieu la bifurcation entre le 10km et le 21km.

Le coureur qui vient de me dépasser, continue sur le 21km, nous voilà reparti pour une deuxième boucle avec 2 petites modifications, je passe au 10ème km et la moitié du dénivelé de fait en un peu plus 40', soit plus d'une minute de mieux que l'année dernière, je suis content.

Les sensations sont bonnes, je suis dans les baskets du coureur de devant, dans ma tête je me dis que tout va se jouer avec lui ! On m'annonce 7ème (arf dans ma tête je me dis, comme l'année dernière...!!), pas grave l'allure est meilleure et la course n'est pas finie.

Il se retourne régulièrement, je suis à une dizaine de mettre de lui, je reviens sur lui dans les bosses mais il me distance sur le plat et les descentes. On jouera au chat et à la souris tout le long, j'arriverai à le dépasser au-dessus d'une bosse mais il me reviendra dessus aussitôt sur le plat.

Je resterai donc derrière lui, on sent que l'on gagne du terrain sur le 5ème au loin, mais tout ça ne sera pas suffisant.

On approche du stade, les spectateurs nous encouragent, ils me disent que je peux revenir sur lui (oui on a l'impression) mais on est sur des allure soutenue tous les 2 et revenir sur lui semble compliqué car il allonge la foulée, il veut aussi préserver sa place, c'est normal.

Je rentre dans le stade sous les encouragements de quelques membres des foulées, je vois mes enfants courir sur le stade pour me rejoindre et me faire un coucou, ils rejoindront la ligne pour voir mon arrivée, pendant que je finirai mon tour de stade, je croiserai le regard de ma chérie avant de passer la ligne en 1h25' un peu plus d'une minute de moins que l'année dernière, 7ème au scratch de nouveau et 4ème sénior homme.

Je félicite le coureur qui fini 6ème devant moi avec qui on s'est bien tiré la bourre, il termine 8" devant, on a l'impression que c'est rien mais en fait c'est beaucoup, bravo à lui de n'avoir rien lâché !

Je me dirige ensuite vers ma chérie, les enfants qui m'attendent et vers les copains des foulées, puis place au ravito ! J'en profite pour féliciter Seb vainqueur de l'épreuve en 1h13' et Brieuc qui fini 3ème à un peu plus de 2' devant moi !

L'arrivée

L'arrivée

Place ensuite à la remise des récompenses, dont celle pour le club le plus représenté, qui nous a valu un jambon, que l'on se partagera lors de nos prochaines réunions.

Ensuite la remise des prix par catégorie et grâce au non cumul des récompenses, ils vont chercher les 3 premiers par catégorie, ce qui fait que 5 personnes des foulées ont été récompensées, dont moi pour la 2ème place de sénior (sachant qu'il y avait déjà 2 séniors dans les 3 premiers du scratch). Un joli souvenir, comme l'année dernière, qui fait toujours plaisir entourée des miss du pays lyonnais.

Je suis plutôt satisfait de ma course, même si j'aurais aimé faire encore mieux au classement, je m'en contenterai car je ne l'avais pas spécialement préparé en tant que telle.

J'améliore malgré tout le chrono et les écarts avec les premiers par rapport à 2016, ça prouve que le travail paye et je remercie au passage mon coach Yoann Stuck qui me concocte des plans d'entraînements aux petits oignons, que je fais avec toujours autant de plaisir.

Place maintenant à la fin de prépa pour le Trail des Reculées format 34km & 1100m de D+ dans mon fief jurassien, le 1er objectif de l'année.

Les récompenses
Les récompenses

Les récompenses

Publié dans Courses 2017

Commenter cet article