10km de Corbas

Publié le par Greg Chamberland

La team du jour des foulées de Beauregard

La team du jour des foulées de Beauregard

Dimanche c'était les 10km de Corbas. Nous nous sommes rendus avec une grande déléguation car ils étaient venus à 48 le jour de notre évènement, alors à notre tour de leur rendre la pareille, nous étions donc 35 personnes du club.

Ce jour là, j'avais l'honneur d'être accompagné de mon papa, car mes parents étaient présents tout le week-end pour la kermesse de l'école le samedi et l'anniversaire de notre loulou le dimanche midi !!

On a fait donc un départ groupé de Beauregard, pour une arrivée sur place une bonne heure avant, le temps de récupérer le dossard et prendre le temps de bien s'échauffer car sur un 10km on part fort de suite !

On récupère et épingule le dossard, on file faire la photo de groupe, puis direction l'échauffement. La température de l'air est d'un peu plus de 20°C, je partirai sans eau sur moi mais j'ai pris la précaution de bien m'hydrater avant !

Je fais mon échauffement séreusement en compagnie d'Oliv, Ludo, Manu etc...on commence à rentrer dans notre petite bulle, puis à 15min du départ, on se rend vers la ligne de départ.

Je tape dans la main de papa, qui va se placer tout près du départ et je continue de m'échauffer avec quelques accélérations sur route + quelques étirements.

Puis à 5min du départ, on file se placer avec Oliv, Ludo est juste là aussi.

On patiente, les élites arrivent, sont présentés, puis le décompte est donné.

Le départ est très rapide, j'arrive à me faufiler et à prendre un bon rythme de suite sur des bases de 3'30" - 3'45" au kilo, on avance sur ce rythme les 3 premiers kilomètres avec Ludo et Oliv, on est bien, je choppe une petite bouteille d'eau au passage au cas où et pour m'arroser car la température commence à s'élever !!

Je me sents bien sur la route, la foulée est bonne, Oliv nous laisse partir avec Ludo, on part donc sur un bon kilomètre ensemble avant de rejoindre un chemin.

 

 

Le trio des foulées

Le trio des foulées

On est donc sur un chemin blanc, où les appuis sont différents, les relances moins bonnes que sur route mais le parcours est fait comme ça avec 5,5km de route et 4,5km de chemin.

Je sents que Ludo est en grande forme, tandis que pour ma part, le cardio est élevé, on attaque un petit coup de cul au 4ème km, qui me force à maintenir le cap et à ces allures ce n'est pas évident.

Je vois donc la moyenne baisser et Ludo s'envoler doucement...le moral en prend un petit coup !

Il faut que je m'accroche, l'objectif des 40' va être difficile à atteindre mais je vais me battre contre moi même pour faire de mon mieux. Je laisse passer ces mauvaises ondes et me reconcentre sur ma course. Je relance dès que je peux sur le plat, pour limiter la casse, mais je sents bien que le cardio plafonne haut. Je bois et m'arrose, je suis avec pas mal de coureurs, on me dépasse, c'est bien preuve que je ne suis pas sur le rythme que je souhaiterais, j'ai redescendu à 4'25 - 4'35" au km.

 

Le coup de cul du 4ème...
Le coup de cul du 4ème...

Le coup de cul du 4ème...

Je vais donc me bagarrer avec moi même du 4ème au 8ème km pour maintenir un rythme, je me rends vite compte que les 40' vont être dures voir impossible à aller chercher, donc maintenant il faut limiter la casse.

Je me motive avec la présence du padre à l'arrivée et tranforme ma séance en bonne séance de cardio.

Le 8ème km je retrouve un petit faux plat montant toujours sur chemin, mais ça passe, puis derrière on retrouve le bitume, je peux allonger un peu la foulée, le rebond est meilleur, on est sur une légère descente, on nous encourage, je reviens sur des coureurs, le moral va mieux mais un peu amer quand même car les 40' seront inateignables !

J'arrive au 9ème km et je vois Oliv qui revient sur moi en m'encourageant et en me demandant de m'accrocher, c'est ce que je vais faire au maximum, je vais allonger la foulée encore, je suis dans le dernier kilo et je dois tout donner pour limiter la casse.

C'est donc chose faite, Oliv est à 100m devant moi à peine, je remonte des coureurs, le public se densifie, on nous encourage, puis je vois l'arche se rapprocher et Oliv m'attendre à quelques mètres de la ligne pour qu'on la franchisse ensemble main dans la main, c'est super sympa.

Je vois papa qui m'attend aussi à côté de la ligne, je le retrouve, il me demande comme ça va, le temps de reprendre mon souffle et lui dire que je suis un peu déçu mais que le parcours n'était pas en faveur d'un 10km classique (casi mi route mi chemin et un peu de dénivelé) donc le regret est moindre.

Il m'annonce que je suis dans les 70 premiers. Effectivement je bouclerai l'épreuve en 41'29" à la 69ème position sur les 806 finishers. 

Ce genre de format te remet vite à ta place et je peux aussi accepter ne pas avoir été en grande forme le jour J avec une semaine qui précède la course, plutôt bien remplie donc un peu de fatigue le jour du départ.

On va relativiser car il faut, ce n'est que du sport, l'essentiel étant avoir passé un bon moment de convivialité avec les foulées, se faire plaisir mais j'avoue quand même que niveau plaisir, ce n'est pas sur ce genre de format que j'en prends le plus. Je préfère quand même les formats trail, mais ça c'est personnel !! C'est mon choix de cette année de faire du court, faire autre chose, travailler la vitesse etc....c'est donc une expérience comme une autre et ça ouvre l'esprit sportif.

MAintenant place au débriefing avec les copains, ravito, puis la douche pour repartir rapidement rejoindre la famille car à midi c'est barbecue pour les 4 ans de mon loulou !!

Prochain rdv le 1er juillet avec les foulées de nouveau, sur la course des 2 forts avec au programme 11,775m et 180m de D+, ça va donc envoyer aussi.

J'aurai aussi plaisir d'accompagner ma puce sur un 650m qu'elle va tenter de réaliser avec les 2006 - 2008 lors d'une course jeunes !!!

 

 

 

 

 

Commenter cet article