10km de Chassieu

Publié le par Greg Chamberland

L'équipe présente sur le 10km (il en manquait un, Fabrice, arrivé plus tard)

L'équipe présente sur le 10km (il en manquait un, Fabrice, arrivé plus tard)

L'année 2016 étant orientée sur les formats courts et avec comme objectif le travail de vitesse, je me suis dit que ce 10km était la bonne occasion de se tester.

2 bonnes raisons :

- avoir un temps référence sur un 10km (mon premier)

- passer un bon moment avec les foulées, une course inscrite au challenge

On s'est donc rendu sur Chassieu à 12, soit une bonne représentation des foulées de Beauregard avec au départ l'idée de faire de son mieux car certain(e)s n'avaient pas fait ce type d'épreuve depuis longtemps, voir jamais pour d'autres donc tout le monde y allait avec un objectif en tête par rapport à ce qu'on fait en entraînement et à la connaissance de soi.

Pour ma part c'était une première et je visais les 40' maxi avec dans l'idéal un 39' et des brouettes pour faire honneur au département qui m'est cher (quel chauvin ce Greg !! :-)). C'était surtout tomber en dessous de cette barre psychologique de pas mal de courreurs de 10km qui te diront ensuite bienvenu sous la barre des 40' (apparemment un chiffre symbolique dans ce milieu, comme le 1h30' au semi ou le 3h au marathon, il y a des chiffres comme ça qui parlent aux runners).

Bref je retrouve sur place Luc, un collègue de boulot de Julie, plutôt routard avec déjà pas mal de 10km, de semi et de marathon à son actif avec une jolie perf sur Annecy en 3h08'. J'étais content de le retrouver car on ne se voit jamais sinon, il aime les trails comme moi j'aime faire de la route donc autant dire pas beaucoup, la raison pour laquelle on ne se croise pas ou très peu quand l'un ou l'autre sort de ses sentiers battus et ce dimanche ce fût le cas pour moi.

On a la chance d'être sur nos 2 jambes pour courir et choisir l'épreuve qu'on veut, alors profitons-en et varions les plaisirs (même si sur un 10km le plaisir est de courte durée et de faible intensité, pour ma part en tout cas), mais je respecte celles et ceux qui en font toute l'année et heureusement qu'il y en a pour tous les goûts !! J'avoue que ça fait du bien au niveau cardio et ça sert de bon entraînement pour la suite et pour ce que je recherche en trail.

On arrive donc une heure avant, la température a chutée de 10 degrés, un léger vent frais est en place, on reste donc à l'abris, au chaud le temps de se changer et faire la photo de groupe.

A 1/2 heure du départ, je décide d'aller m'échauffer, car sur un 10km ça va partir vite donc autant dire qu'il va falloir être chaud. Je trottine, je fais quelques accélérations, un peu de PPG, puis le départ approche alors je me dirige vers la ligne de départ pour me positionner. Je retrouve à mes côtés Luc, je souhaite bonne course aux copains, on échange un peu avec Luc sur le programme sportif de l'année, l'objectif du jour. Il vise 40min comme moi donc on devrait être pas loin de l'autre. On se souhaite une bonne course également et le départ est lancé. Je suis 3-4 rangs derrière la tête de course, ça part vite mais pas trop, sur des bases de 15km/h, j'ai du monde devant, j'apperçois Loïc un copain des foulées sur ma gauche, je me faufile, je n'ai pas encore l'allure souhaitée ni ma foulée, mais au bout de quelques hectomètres, la course est belle et bien lancée. Luc est juste devant moi, ça va vite mais je m'attendais à ce que ça parte encore plus vite.

Je regarde la montre je suis en dessous des 4min au kilo donc je suis bien, puis je me décide de dépasser Luc, je ne vois plus Loïc qui était juste à côté de moi, je décide de prendre les choses en main et faire ma course. Un 10km c'est court et ça peu être long à la fois si on est dans le dur.

On a l'impression que 10km c'est vite fait, oui certes mais c'est intense, car on oblige à notre cardio de rester haut pendant longtemps sans répis, il faut gérer le 7-8ème km où l'acide lactique peut potentiellement faire son apparition et essayer de ne rien lâcher jusqu'au bout voir même accélérer encore sur le dernier km !! Bref, tout ça je l'ai bien en tête et j'essaye de le mettre en application.

Les km défilent, pas grand chose à raconter niveau ambiance, paysages etc...on est loin de l'esprit trail mais je ne suis pas venu pour ça, je savais à quoi m'attendre. Il y a tout de même un peu de monde au bord de la route qui nous encourage, ça fait toujours plaisir. Ce 10km est constitué de 2 boucles de 5km, ce qui est bien et pas bien car qui dit 2 boucles dit 2 fois la même chose donc un peu de monotonie mais par contre l'avantage c'est que quand je passerai la première boucle j'aurai une idée de mon temps d'arrivée.

Je regarde la montre régulièrement, je suis constant, j'ai enciron 40s d'avance sur mon timming, je remonte quelques coureurs, je fais le lièvre pour certains, je me sert d'autres pour ne pas perdre le rythme, ça va vite.

J'arrive à l'approche du stade, les spectateurs sont un peu plus nombreux ils nous encouragent, je passe le 5ème km en 19'30", je suis bien, serein pour la suite à condition de ne pas exploser en vol sur la fin, donc prudence quand même !!

J'essaye de maintenir le rythme, puis les km sur le plat, tout plat, piste cyclable, bord de route, trottoir défilent, j'arrive au 7ème, dans ma tête je pense à mon coach Oliv qui m'avait dit attention entre 7 et 8 c'est dur, finalement ça passera tout seul, je me force à maintenir le rythme, je regarde la montre régulièrement, je maintiens mes 35-40" d'avance sur le chrono que je m'étais fixé.

Je passe le 8ème, tout va bien, il en reste plus que 2 et je me dis qu'à cette allure je devrais être en dessous de la fameuse barre des 40min !!

Je continue, j'entends un coureur à mes côtés me remonter, on fait un bout ensemble, puis il me distance de quelques mètres, il va un peu plus vite, mais je suis déjà à une bonne allure alors je laisse faire, c'est le jeu c'est trop tôt pour taper une accélération. Je passe le 9ème km, ça y est j'entre dans le dernier km, un oeil à la montre, un monsieur annonce 35'33" (merci monsieur !!), j'essaye d'allonger un peu la foulée pour chercher le meilleur chrono, maintenant je sais que je peux lâcher encore un peu les chevaux comme on dit, puis j'approche du stade, du monde est là pour nous encourager, on entre dans le stade, on court sur un morceau de piste d'athlé pour le finish où j'accélèrerai encore un peu pour dépasser un dernier coureur juste devant moi et franchir la ligne heureux en 39'27"!!

Pour ma part, l'objectif est atteint, maintenant je vais attendre les copains/copines qui vont arriver à tour de rôle, Luc qui arrive un peu déçu en 41'26" légèrement au-dessus de son objectif mais un résultat qui reste tout de même acceptable.

J'encourage et félicite les membres des foulées qui arrivent les uns après les autres, relativement satisfaits de leur perf' dont voici le détail :

- Greg CHAMBERLAND : 39'27" - 91ème / 533 et 44ème SEH / 153

- Loïc BEAUCHEMIN : 41'27" - 132ème / 533 et 62ème SEH / 153

- Olivier GUAY : 44'09" - 206ème / 533 et 60ème V1M / 126

- Fabrice FAYNEL : 44'30" - 218ème / 533 et 64ème V1M / 126

- Olivier GODEFROY : 46'10" - 258ème / 533 et 75ème V1M / 126

- Patrick FANFANI : 46'19" - 264ème / 533 et 76ème V1M / 126

- Julie ATHANAZE : 47' - 284ème / 533 et 10ème SEF / 62

- Fabrice FORT : 50'11" - 343ème / 533 et 93ème V1M / 126

- Françoise KARA-AGOP : 50'12" - 344ème / 533 et 6ème V2F / 22

- José CARRERE : 50'29" - 352ème / 533 et 61ème V2M / 74

- Nathalie HUGUES : 51'57" - 371ème / 533 et 16ème V1F / 44

- Martine HELLANDSJO PROST : 1h01'41" - 500ème / 533 et 6ème V3F / 6

Bravo à toutes et à tous.

On file se ravitailler un coup puis on ne traîne pas car il ne fait pas si chaud et on a tous envie de retrouver nos familles ! L'avantage des courses de proximité et courtes c'est qu'à 10h45 tu es rentré !!

Pour ma part, une bonne expérience avec un premier résultat sur ce format satisfaisant qui m'a permis de faire une sortie soutenue à une vitesse moyenne que je n'ai jamais réalisée, 15,2km/h... si on m'avait dit ça un jour, je ne suis pas certain que je l'aurais cru!! Comme quoi le travail continue de payer et ce genr d'effort va payer pour le trail court que j'affectionne cette année !!

J'en ferai de même un jour sur semi-marathon dans le but toujours de travailler ma vitesse et obtenir un temps référence. Et enfin je programmerai en 2017 un marathon dans une belle ville européenne pour allier sport, famille, partage et voyage !!

Maintenant, place à la suite le 14 mai prochain sur le Trail de l'Abbaye de Savigny un 22km et 1000m de D+ un format qui me plaît bien, que je partagerai de nouveau avec les membres des foulées de Beauregard.

 

Publié dans Courses 2016

Commenter cet article