Varions les plaisirs : défit vélo relevé !!

Publié le par Greg Chamberland

Comme vous commencez à le savoir, j'aime me fixer des objectifs, à croire que ceux du boulot ne suffisent pas...bon ok ce n'est pas les mêmes mais ils ont le même sens pour moi, celui d'arriver à les atteindre!!

Alors le défit du jour trottait dans ma tête depuis quelques mois, celui de ralier St Genis Laval, mon lieu d'habitation à Montmorot dans le Jura, le lieu d'habitation de mes parents, soit d'après via michelin 142km. Un joli entraînement croisé en vue de mes échéances sportives à venir en course à pied!!

J'ai discuté de cette épreuve avec mon ami Alain mais qui pour le jour J n'était pas prêt suite à une petite intervention chirurgicale et donc un manque de préparation.

En revanche, j'en ai discuté un mercredi soir avec un copain des foulées de Beauregard, Adrien de son prénom avec qui je m'entraîne qui n'a pas hésité une seule seconde pour me proposer de venir avec moi!!

Proposition que j'accepte sans hésiter, je lui communique la date du départ, il la bloque dans son agenda et nous voilà remonté à bloc pour en découdre!

J'organise la sortie, je transmets les infos de parcours qu'il transfèrera dans son téléphone pour le suivi live du parcours en parallèle de mes points de passages que j'avais relevé sur le site via Michelin de telle sorte à emprunter un maximum de routes départementales.

Le départ est donné à 6h, un peu tôt certes mais vue la météo, il va falloir rouler un maximum le matin car la pluie est annoncée sur notre lieu d'arrivée vers 15h. Je pars avec un objectif de 7h + la pause on ne sera pas loin des 7h30 au total.

J'ai aussi donné les instructions à ma chère et tendre pour faire en sorte qu'elle nous double avec les enfants sur la dernière partie du trajet.

Adrien, passe la veille déposer ses affaires, de mon côté je paufine les affaires puis direction le lit pas trop tard.

Réveil sonne à 5h10min, un bon petit déj, une bonne douche et on enfile la tenue, on oubli rien dans le petit sac à dos avec tout le nécessaire en cas de crevaison, de fringales, de mauvais temps ou encore de blessure. Adrien est à l'heure nikel et nous voilà parti pour plus de 140 bornes de bonheur...enfin on espère, ça sera une grande première pour tous les 2 (Adrien maxi 130km et moi 107km!!) Le beau temps est au rdv, le jour se lève, on quitte la maison à 6h et des poussières direction Oullins, la mulatière, pour récupérer les quais de saône, puis les quais du rhône à la hauteur de l'hôtel de ville, où l'on voit pas mal de jeunesse en mode sortie de boîte, qui doivent nous prendre pour des fous!!!

Il y a quelques années de ça, j'en faisais parti et oui j'ai bien profité de mes années étudiantes!!

Le soleil se lève au loin, c'est super sympa, on papotte pas mal avec Adrien, ça passe bien cette sortie de Lyon, puis on passe vers Rillieux pour rejoindre la route de Genève, petit crochet dans Montluel, puis direction Pizay sur départemental, c'est plus calme que sur la nationale, ouf !!

Notre rythme est correct, on roule à la même allure, on alterne les relais, on se teste, tout semble aller pour le mieux, on a le smile!! Je supporte largement mon petit coupe vent.

Puis nous traverserons le village de Chalamont, Adrien a le parcours dans son téléphone et peu confirmer mes points de passages, quelle organisation les gars!! Il est en mode triathlète avec son prolongateur, je vois qu'il prend quelques mètres, j'essaye de me pencher pour chopper l'aspiration, c'est moins évident mais après quelques centaines de mètres je le rejoins. La prohaine fois, je choppe sa roue de suite...!!

On bifurque sur Dompierre sur Veyle, puis la Tranclière, on s'assure régulièrement d'être sur le bon trajet puis on passe par dessus l'autoroute au niveau de la sortie 7 (Bourg Sud), là où ma chère et tendre devra sortir en voiture pour récupérer notre parcours. Je prends le temps de lui envoyer un message car quand je regarde la montre on a une bonne heure d'avance sur notre timing, mais elle aura du mal à partir plus tôt de la maison! Nous sommes autour des 24km/h de moyenne, on se sent bien au 60ème km environ.

On projète de faire la pause d'ici une heure environ, dès que l'on se trouve un petit café pour faire une petite pause et se ravitailler.

1h plus tard environ, on se retrouve à Villereversure, jusque là le parcours est assez roulant avec pas mal de longues lignes droites, de faux plats montants et une petite côte un peu avant Villereversure.

On traverse ce village, puis on prendre la direction de Simandre sur Suran où l'on marque la pause dans un café bien sympa. On échange avec 3 personnes assises en terrasse qui nous prenne la photo et qui hallucient de nous entendre dire qu'on arrive de Lyon en vélo!!

Varions les plaisirs : défit vélo relevé !!
Varions les plaisirs : défit vélo relevé !!
Varions les plaisirs : défit vélo relevé !!

Une pause de 15min, quelques petits textos à la famille et amis pour rassurer que tout va bien, on a de l'avance sur notre timing, plutôt rassurant.

Adrien tourne au jus d'orange et moi un petit café bien appréciable, quelques barres de céréales, on fait le plein des gourdes, puis on repars serein!

On repart de plus belle, le rythme était déjà pas mal mais on continue à bien mouliner, on envoie du gros braquet, on passe par quelques endroits en sous bois supers sympas, j'ai décidé d'enlever le coupe vent car il commence à faire bon malgré un petit air frais, ça fait du bien!

On file direction Chavanne sur Suran, Montfleur, Villechantria, on alterne entre petites routes et longues lignes droites où Adrien passe régulièrement en mode triathlète avec son prolongateur, je prends sa roue systhématiquement pour tenir des onnes cadences, je le relais de temps en temps pour éviter la monotonie sauf que moi je n'en ai pas, je mets donc les mains au plus bas sur le guidon et je mouline sur ces faux plats montants pour rejoindre Saint Julien sur Suran, on quitte l'Ain pour passer dans le Jura, ça se précise, on franchi la barre des 100km, ça fait du bien au moral même si il est bon!!

On continue notre route, les km défilent puis on voit la pancarte Lons le Saunier 34km...oulala ça se précise, femme et enfants ne nous ont toujours pas doublé...j'entends arriver des sms sur le téléphone je suppose que c'est Julie qui se demande où on est, elle finira bien par nous doubler!!

On arrive sur Cressia après une petite bosse, petit village que je connais, on est proche du point le plus haut du parcours, on traverse le village puis ça continue de monter sous la forme de faux plats montants, les cuisses cuaffent, je me motive dans la roue d'Adrien, je le relais de temps en temps, on a vraiment la même allure depuis le début c'est agréable.

Puis nous sommes à 12km de l'arrivée et on entend un klaxon derrière, ça y est les voilà, surpris de nous voir si avancé sur le parcours, les enfants s'impatientaient, tout le monde baissent les vitres on papotte, puis on s'arrête 2min quelques hectomètres plus loin sur un petit parking pour leur donner nos impressions!!

Puis on repart, on se donne rdv à Courbouzon, petit village où il s'avère que ma soeur et mon bauf font un vide grenier, plutôt original, c'est sur notre parcours, on fera donc le crochet pour aller les saluer!!

La vitesse moyenne a encore augmenté, nous sommes autour des 27km/h, j'hallucine, puis on arrive au plus haut en altitude du parcours 518m, pour attaquer une bonne descente direction le petit village de Macornay, je passe devant pour entraîner Adrien, elle fait du bien cette descente!

Puis on arrive à 1km du vide grenier, on marque l'arrêt, on discute avec des jurassiens à qui on raconte notre périple, ils hallucient et trouve l'idée géniale!!

Puis j'apperçois la petite famille sur le vide grenier, on passe les voir sur leur stand, ils nous félicitent, ça fait plaisir de les voir!

Ils nous offre un peu d'eau, on échange un peu sur notre périple, puis on repart pour les derniers 2-3 derniers km, la fin approche pour de bon.

On maintient la cadence, pour arriver à destination en 5h23min, soit 27,3km/h de moyenne, 147,2km et 932m de D+. On se tape dans la main, on prend la photo souvenir puis place à la douche et à un bon barbecue (merci la famille !!).

J'en profite l'après-midi^pour emmener Adrien dans mon village de coeur, Baume-les Messieurs, fief du trail des reculées, en passant par Lons-le-Saunier, je lui fait la visite, je lui vend le trail des reculées, il à l'air d'avoir adopté sans trop forcer!!! Par la même occsion, il repartira avec son morceau de comté en souvenir de cette belle expédition, pour repartir par le train en fin d'après-midi.

Un chouette parcours avec un partenaire au top, en toute simplicité, on s'est bien entraider du fait de notre même rythme c'était vraiment très agréable !!

Varions les plaisirs : défit vélo relevé !!
Varions les plaisirs : défit vélo relevé !!
Varions les plaisirs : défit vélo relevé !!

Publié dans Les défits

Commenter cet article

Adrien 24/05/2015 22:12

Merci pour la balade. C'était une sortie géniale.
Et le comté un régal...